Partage de réseau : Free veut bien tenir la chandelle dans le dîner SFR – Bouygues

Régulations
4G-free-mobile-mututalisation-reseaux

Selon Les Echos, le groupe de Xavier Niel a demandé à SFR et Bouygues Telecom d’intégrer Free Mobile dans l’élaboration d’un plan de mutualisation des réseaux.

Dans la course à la 4G, Free Mobile affiche sa volonté de participer à la mutualisation des réseaux mobiles.

Selon une enquête des Echos, le bouillonnant quatrième opérateur réseau a demandé à SFR et Bouygues Telecom d’entrer dans les discussions portant sur le partage des équipements actifs.

Jusqu’ici, seules les filiale télécoms de Vivendi et du groupe Bouygues avaient clairement signifié leur intention de boucler un accord dans ce sens entre fin 2013 et début 2014.

Une alliance avait été scellée fin juillet.

Le groupe Iliad-Free a également averti l’ARCEP et l’Autorité de la concurrence de sa manifestation d’intérêt vis-à-vis de la mutualisation des réseaux, synonyme de rationalisation des investissements.

Des extraits de la lettre en date du 19 novembre que Free a envoyée aux opérateurs concernés (SFR et Bouygues Telecom) ont été publiés.

“Un accord entre deux des trois opérateurs de réseaux mobiles historiques qui ne prévoirait pas l’accueil du quatrième opérateur nous semblerait être un facteur de déstabilisation majeur. De plus, un tel accord pourrait être juridiquement critiquable”, écrit Maxime Lombardini, Directeur général du groupe Iliad-Free.

“Nous souhaiterions donc recevoir de votre part, avant l’achèvement de vos discussions, une proposition raisonnable d’accueil des fréquences de Free Mobile en ‘RAN sharing’ [partage des équipements actifs] sur le réseau que vous envisagez de mutualiser.”

Plus précisément, le groupe de Xavier Niel sollicite “une offre d’accueil sur une partie de la zone”.

Toujours selon Les Echos, cette démarche de la part d’Iliad-Free est considérée chez SFR comme “prématurée”. Néanmoins, la porte reste ouverte. Chez Bouygues Telecom, on n’émet aucun commentaire.

Rappelons que, dans le cadre du déploiement de l’offre Free Mobile, le groupe Iliad a signé un accord d’itinérance (2G et 3G mais pas 4G) au niveau national avec Orange.

Connaissance la capacité de “nuisance” commerciale de Free Mobile qui s’est emparé d’une part de marché dans la téléphonie mobile de 11% en presque deux ans d’activité, il n’est pas sûr que les trois opérateurs soient pressés de signer un accord de mutualisation de réseau qui faciliterait le déploiement 4G de Free Mobile.

La semaine dernière, le trublion Xavier Niel déclarait encore dans l’émission d’investigation Complément d’enquête diffusée sur France 2  : “La 4G, ça commence, les opérateurs déploient leurs antennes et ont décidé d’ouvrir leur réseau plus vite que prévu. Ils se sont sentis obligés d’avancer leur lancement de la 4G pour pouvoir augmenter leurs prix et engranger toujours plus de bénéfices.”

Tout en poursuivant : “On les laisse augmenter leurs prix tranquillement, et puis on arrivera pour recommencer à diviser par deux les prix du marché. On ne va pas se priver !”

Gare aux secousses dans la 4G sur 2014…

——————
Quiz : Connaissez-vous Alcatel-Lucent ?
—————–

(Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright : Oleksiy Mark)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur