Partech Ventures intensifie son soutien aux start-up toutes fraîches

EntrepriseLevées de fondsStart-up
philippe-collombel-partech-ventures
0 0

Le fonds Partech lance un nouveau véhicule d’amorçage de 100 millions de dollars pour investir dans des projets start-up entre les USA et l’Europe.

Partech cherche à couvrir l’ensemble des besoins de financement des start-up. Avec le véhicule Partech Growth (doté de 400 millions d’euros), le fonds veut accompagner les entreprises du numérique en pleine croissance.

Avec Partech Entrepreneur II (doté de 100 millions d’euros, « au-delà de l’objectif initial de 80 millions »), il revient à la base en se concentrant sur les start-up en amorçage entre l’Europe et les Etats-Unis. 

La société de capital-risque bénéficie du soutien de Bpifrance (via le Fonds National d’Amorçage géré dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir).

Le niveau d’investissement consacré à ce segment de jeunes pousses a triplé : le véhicule initiale (dont le lancement remonte à 2013) disposait d’une capacité globale 30 millions d’euros.

Un paquet de 80 start-up devrait profiter du nouveau véhicule de financement.

Partech : 50 deals en 18 mois

Actif entre San Francisco, Paris et Berlin, Partech s’appuie sur un réseau de 90 entrepreneurs et business angels pour accompagner les start-up (130 actuellement en portefeuille).

Parmi les contributions, on peut citer Hyperloop et Flirtey (transport & logistique), Push Doctor et Alan (e-santé), Resolution Games et Sketchfab (réalité virtuelle), Lima et Streamroot (infrastructure P2P), Monax et Atlas (technologies blockchain), Ascend Loan et Novicap (FinTech) ou Bugcrowd et Idecsi (sécurité IT).

En un an et demi, le fonds s’est impliqué dans une cinquantaine de deals (dont Alkemics et Tribe récemment).

Et les sorties sont parfois remarquées : PriceMatch acquis par Booking.com, Pulse.io tombant dans le giron de Google ou AlephD rachetée par AOL.

Depuis sa création en 1982, la société VC revendique « 21 introductions en bourse et plus de 50 cessions stratégiques supérieures à 100 millions de dollars auprès de grandes entreprises internationales ».

Ce dynamisme d’investissement est illustré par un lieu symbolique : le Partech Shaker, un campus de start-up ouvert à Paris en 2014.

Dans les projets les plus originaux recensés dans le portefeuille, Partech accompagne SeaBubble qui développe un concept de bateau volant au-dessus de l’eau dans de petits véhicules.

La start-up française vient de boucler une levée de fonds de trois millions d’euros notamment auprès de la MAIF.

(Crédit photo archive : Philippe Collombel, co-managing partner de Partech lors de l’inauguration du Partech Shaker)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur