Pas de fusion Alcatel / Lucent

Mobilité

L’équipementier français confirme l’échec des négociations en vue d’un rapprochement avec Lucent Technologies. Alcatel n’envisage pas, pour le moment, de se tourner vers d’autres acteurs.

Après l’échec surprise des négociations entre Alcatel et Lucent, qui devaient aboutir à une fusion entre les deux équipementiers en télécommunications, Serge Tchuruk, PDG du groupe français, a déclaré à la presse qu’il n’était pas à la recherche d’une autre acquisition. “Nous ne faisons pas la chasse aux acquisitions à l’heure qu’il est”, a-t-il a précisé. Contactée par téléphone, la société – qui se disait prête à racheter la division optique de Lucent même si la fusion entre les deux compagnies échouait – s’est refusée à tout commentaire sur la question. Tout juste nous a-t-on précisé que le groupe ne cherchait pas d’acquisitions pour renforcer sa présence aux Etats-Unis, où Alcatel réalise 22 % de ses ventes.

Le groupe français a décidé de se recentrer sur le marché des opérateurs, qui comprend les activités réseaux et optique ainsi que l’espace, soit “plus de 80 %” de ses activités télécoms. Il a confirmé la cession de la filiale câbles Nexans, qui doit être mise en Bourse le mois prochain, ainsi que l’externalisation de la fabrication des terminaux mobiles.

Lire aussi : Alcatel intéressé par la division optique de Lucent


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur