Pas de ‘Service Pack’ 7 pour Windows NT 4

Cloud

C’est officiel, il n’y aura pas de Service Pack 7 pour Windows NT 4, qui regrouperait toutes les mises à jour de ce système depuis ses débuts. Une décision de Microsoft qui n’est pas du goût de tout le monde, même si l’éditeur affirme qu’il continuera à diffuser des patches au coup par coup.

Microsoft a mis en colère un certain nombre de responsables réseau en abandonnant finalement ses plans de publication d’un septième Service Pack (un ensemble de mises à jour logicielles, Ndlr) destiné à Windows NT 4. Selon l’éditeur de Redmond : “D’après les discussions que nous avons eu avec nos clients, nous en sommes arrivés à la conclusion qu’un Service Pack 7 n’était pas nécessaire”.

Roger Huffadine, directeur technique au sein de Callscan, un équipementier pour centres d’appels, était furieux de cette décision : “Microsoft a besoin de plus de bénéfice à court terme et ne tient absolument aucun compte des problèmes rencontrés par les sociétés qui, du coup, sont obligées de migrer leur parc en avance sur leurs prévisions. C’est typique de la façon dont Microsoft utilise le monde comme une machine à générer du bénéfice.”

Un responsable réseau d’une organisation du secteur public s’est notamment plaint que Microsoft avait du coup créer de nouveaux problèmes : “Nous utilisons une application d’ERP et nous étions juste sur le point d’effectuer une mise à niveau de nos processeurs. Maintenant, nous sommes également obligés de passer à Windows 2000. Mais Microsoft nous a forcé la main”.

Une façon de pousser à l’adoption de Windows XP ?

Pour Clive Longbottom, chef de service du cabinet d’analystes Quocirca, publier des mises à jour critiques au fur et à mesure plutôt que d’attendre de les regrouper dans des Service Packs complets relève d’une certaine logique, mais Microsoft à d’autres projets. “Avec la sortie imminente de Windows XP, Microsoft veut pousser à l’adoption de 2000 parce qu’il est plus facile de migrer ensuite vers XP, qu’à partir de NT4”, estime-t-il.

Mark Tennant, responsable de projet au sein de l’équipe Windows 2000 chez Microsoft, justifie le choix : “Il ne s’agit pas de stopper le support de NT ou de tuer ce système d’exploitation. Nous diffuserons toujours des mises à jour et des patches, il s’agit simplement d’un changement dans la méthode de distribution”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur