Patch Tuesday : la der des ders pour Windows XP et Office 2003

Cloud
patch-tuesday-windows-xp

Les correctifs apportés à Windows XP et Office 2003 avec le Patch Tuesday de ce 8 avril seront les derniers. Les deux produits arrivent officiellement en fin de vie.

Le Patch Tuesday de ce 8 avril aura une saveur particulière. Il sera le dernier à intégrer des correctifs destinés à Windows XP et Office 2003, deux produits arrivés en fin de vie.

Sur les quatre bulletins de sécurité émis par Microsoft, le premier est classé critique. Il concerne Internet Explorer (versions 6 à 11). Le second, répertorié comme important, touche de nombreux OS, de Windows XP à Windows 8.1, en passant par les systèmes d’exploitation serveur.

Les autres vulnérabilités concernent divers composants la suite bureautique Office, notamment Word 2003 et Publisher 2003, dont le support étendu prendra également fin ce mardi. Pour le logiciel de traitement de texte, une brèche critique est résorbée dans les moutures 2003, 2007, 2010 et 2013, ainsi qu’au sein d’Office 2011 pour OS X. Publisher est pour sa part affecté par une faille jugée importante, qui impacte, comme le note Silicon.fr, les versions 2003 et 2007 de l’application.

Quant au message d’alerte lié à Security Essentials et faisant état d’un système non protégé, rien d’urgent : l’antivirus de Microsoft verra ses bases de signatures mises à jour jusqu’au 14 juillet 2015 sur Windows XP. Pour autant, les experts redoutent déjà, ce 8 avril, un “Saint-Hacker’s Day”. Certains exploits – vulnérabilités logicielles découvertes par des pirates et non corrigées – pourraient se monnayer de 50 000 à 150 000 dollars au marché noir… et occasionner une avalanche d’attaques informatiques, avec à la clé un préjudice difficilement estimable.

Au dernier pointage d’IDC, corroboré à quelque semaines d’intervalle par les mesures de Strategy Analytics, environ 30% des PC en entreprise exploitent encore Windows XP. Une résilience qui contraste avec la percée timide de l’offre Windows 8.x (un peu plus de 12% du marché). La transition semble toutefois s’être accélérée au cours des derniers mois, tout particulièrement sur les marchés dits “matures”.

Illustration en Europe de l’Ouest, où le cabinet d’analyse IT Context note une embellie dans le canal BtoB liée aux projets de migration des parcs informatiques : les grossistes ont enregistré une croissance annuelle à deux chiffres pour leurs livraisons d’ordinateurs fixes et d’environ 5% pour les portables.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Microsoft ?

Crédit logo : Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur