Patch Tuesday : Windows 7 sauve sa tête

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation

Microsoft propose six nouveaux bulletins de sécurité qui comblent des failles dans plusieurs versions de Windows et d’Office. Mais Windows 7 est épargné par cette mise à jour.

Comme chaque deuxième mardi du mois, Microsoft délivre son Patch Tuesday. La mise à jour du mois de novembre dispense 6 bulletins correctifs chargés de combler 15 vulnérabilités, dont la moitié est qualifiée par l’éditeur de “critique”.

Il s’agit donc d’un Patch Tuesday bien plus léger que celui mis en ligne le mois dernier. La firme de Redmond avait alors publié pas moins de 13 bulletins de sécurité pour corriger 33 failles de sécurité.

Même si quatre de ces patchs concernent le système Windows, Microsoft souligne que Windows 7, sorti le 22 octobre dernier, n’est pas concerné, cette fois-ci, par ces bulletins de sécurité, alors que le nouvel OS était intégré à l’important bulletin correctif délivré par Microsoft en octobre dernier.

Les quatre premiers bulletins comblent des vulnérabilités détectées au sein des OS Windows 200 SP4, Windows XP SP1 et SP2, Vista SP1et 2, Windows Server 2003 SP2, et Server 2008 SP1 et SP2. Non patchées, elles peuvent permettre l’exécution de codes malveillants à distance

Deux autres correctifs sont délivrés pour protéger la suite bureautique Office, dans ses versions XP, 2003, 2007, 2004 pour Mac et 2008 pour Mac, et bloquent des failles jugées “importantes” et détectées dans le traitement de texte Word et dans le tableur-grapheur Excel.

A lire également sur ITespresso.fr : Dossier spécial : Windows 7 à l’assaut des entreprises

Et aussi : Dossier : Windows 7 : Microsoft plus fort que Windows Vista ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur