Patrick Starck cède la présidence de Cloudwatt

Cloud
patrick-stark-quitte-cloudwatt

“Dans le cadre d’un accord tacite avec les actionnaires”, Patrick Starck va quitter prochainement ses fonctions de Président de CloudWatt, l’un des deux fournisseurs estampillés cloud souverain.

Patrick Starck a annoncé son intention de quitter prochainement son poste de président de Cloudwatt. Une fonction qu’il avait endossée à partir de septembre 2012 en prenant en marche le train du projet de cloud souverain.

“J’avais un accord tacite avec les représentants des actionnaires, consistant à assurer le décollage puis la sortie des services cloud”, peut-on lire en guise de déclaration transmise à la presse (LeFigaro, 01Net, LeMagIt). “Je transmettrai dans les prochains mois la direction à mon successeur pour la phase 2 du développement de Cloudwatt.”

Les raisons de son départ ne seraient pas liées à un désaccord avec les actionnaires du service de cloud souverain (Orange, Thalès et la Caisse des dépôts).

Patrick Stark évoque “un accord tacite avec les représentants des actionnaires, consistant à assurer le décollage puis la sortie des services cloud. Je transmettrai dans les prochains mois la direction à mon successeur pour la phase 2 du développement de Cloudwatt.” Mais le nom du manager (recruté à l’externe ?), qui prendra le relais, n’est pas communiqué en l’état actuel.

Cloudwatt : un écosystème d’une quarantaine de partenaires

“J’ai conduit l’entreprise au terme de sa première phase, coïncidant avec la sortie de ses premières offres”, poursuit Patrick Stark. “Après le stockage,  un service de machines virtuelles entrera très prochainement en phase de test auprès de ses premiers clients avant sa commercialisation généralisée.” Confirmant les propos tenus par Pierre Paperon, Directeur marketing de Cloudwatt, lors du sommet DigiWorld de l’Idate en novembre 2013.

Pour développer son business et promouvoir ses offres cloud marquées par le socle open source OpenStack, Cloudwatt revendique une quarantaine de partenaires (éditeurs de logiciels,  intégrateurs…).  Dernière référence en date : Cheops Technology (infrastructure, infogérance & cloud, réseau et sécurité…).

Dans le plan pré-établi, Cloudwatt escompte un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2017 avec un effectif visé de 300 à 500 emplois.

Quiz : Connaissez-vous les sous-traitants des géants de la high-tech ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur