Patrimoine numérique : les premiers axes de développement sont enfin connus

Mobilité

Frédéric Mitterrand et NKM ont dévoilé les premières pistes sélectionnées pour parvenir à la numérisation des contenus culturels, une priorité stratégique dotée d’une enveloppe de 750 millions d’euros.

Le thème de la numérisation des contenus revient sur le tapis. Le ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand, et Nathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d’Etat en charge de l’Economie numérique, viennent d’établir un premier bilan concernant la numérisation des contenus culturels français (bibliothèques, oeuvres des musées, films, archives de l’Institut national de l’audiovisuel…) dans le cadre du grand emprunt.

Fin 2009, Nicolas Sarkozy avait décidé de débloquer une enveloppe globale de 35 milliards d’euros pour financer ces prochaines années sept grandes priorités stratégiques, comme l’enseignement supérieur et la formation, la recherche, le développement des industries et des PME ou encore le développement durable.

Au sein de ce grand emprunt, le numérique s’est vue attribuer un budget de 4,5 milliards d’euros, dont 750 millions serviront à financer la numérisation progressive “des contenus culturels, scientifiques et éducatifs”.

A l’occasion de ce point d’étape, Frédéric Mitterrand et NKM ont rappelé que, début septembre, avait été créé le Fonds national pour la société numérique (FSN) et que les premiers résultats de la Consultation publique sur les usages du numériques avait été publié en juillet dernier.

Forte de plus de 140 contributions, cette consultation est axée autour de 9 priorités d’investissement identifiées par le gouvernement, parmi lesquelles figure la numérisation des contenus.

Les premiers résultats de cette consultation ont permis aux deux membres du gouvernement de définir aujourd’hui trois objectifs : le développement d’une offre légale concernant le numérique, la mise en valeur de la R&D et des services innovants,  et “la promotion de nouveaux modes de valorisation du patrimoine culturel, artistique et des contenus éditoriaux”. Vaste chantier…

Des projets concernant ces directives sont d’ores et déjà sur le grill, comme la numérisation des livres du XXème siècle indisponibles sous droits (Google Books sera-t-il sollicité ?), la création d’une plate-forme de VoD de plus de 3 000 films, le lancement d’un portail de VoD en partenariat avec l’INA, et la mise en place d’un kiosque numérique de la presse.

Rappelons que dans son rapport remis en janvier dernier à Frédéric Mitterrand, Marc Tessier, l’ancien président de France Télévisions, préconisait la création d’une plate-forme commune française de numération des ouvrages, regroupant la Bibliothèque nationale de France (BnF), les grandes bibliothèques et les éditeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur