PayByPhone : Volkswagen prend le volant pour 31 millions d’euros

Poste de travail
volkswagen-paybyphone

Volkswagen acquiert les activités du groupe PayPoint dans le domaine du paiement mobile. Parmi elles, PayByPhone (dématérialisation du stationnement).

Pour PayByPhone, la suite s’écrira sous pavillon Volkswagen Financial Services.

La branche de services financiers du constructeur automobile allemand a mis sur la table l’équivalent d’environ 31 millions d’euros pour acquérir cette société qui évoluait jusqu’alors dans le giron du groupe PayPoint.

Ce dernier s’est lancé, l’année passée, dans une restructuration pour se concentrer sur les solutions de paiement multicanal à destination des acteurs du retail*.

Un virage marqué, début 2016, par la revente d’une première activité : celle dédiée au paiement sur Internet.

Historiquement exploitée sous la marque PayPoint.net, elle avait, en 2014, fait l’objet d’une fusion avec PayByPhone (lui-même issu de l’acquisition, quatre ans plus tôt, de Verrus), donnant naissance à PayPoint Mobile and Online.

Paris, place forte

Dans cette configuration amputée, en début d’année, de la partie Online, Volkswagen Financial Services met la main non seulement sur PayByPhone, mais aussi sur plusieurs entités affiliées, dont Mobile Payment Services SAS, qui commercialise son offre sur le marché français.

Paris est l’un des maillons forts de l’écosystème PayByPhone : ses solutions de paiement et de dématérialisation du stationnement couvrent 155 000 places de parking, contre 40 000 revendiquées à Londres, 30 000 à San Francisco, 25 000 à Boston et 12 000 à Seattle.

Également présent au Canada (siège social à Vancouver), aux États-Unis, en Australie et en Suisse avec une centaine d’employés dans le monde, PayByPhone a diversifié son catalogue en ouvrant sa technologie aux vélos en libre service, à l’autopartage, au paiement des transports publics ou encore à la recharge de véhicules électriques.

Sur ce dernier point, le département de Seine-et-Marne fait office de terrain d’expérimentation. Pour la location de vélos, ça se passe à Vannes, à Calais, à Dunkerque, à Nice, à Cagnes-sur-Mer et à Saint-Laurent-du-Var. Nice est aussi dans la boucle pour le transport public, via l’application mobile Réseau Lignes Azur.

De la suite dans les idées

À Paris, le déploiement de PayByPhone a débuté en 2014 avec Vinci. La technologie est intégrée dans l’application P Mobile que propose la Ville. Boulogne-Billancourt et Issy-les-Moulineaux, dans l’Ouest parisien, sont couvertes depuis 2012.

PayByPhone affirme qu’en 2016, plus de 240 millions d’euros de paiements auront transité par sa plate-forme qui fédère 12,5 millions d’inscrits.

Pour Volkswagen Financial Services, c’est une étape supplémentaire dans la mise sur pied d’une entité dédiée aux problématiques du paiement du stationnement automobile, après l’acquisition, en 2015, de 92 % de Sunhill Technologies, leader sur le marché allemand.

Reste à assainir les comptes de l’activité PayPoint Mobile, qui affiche une perte d’environ 3 millions d’euros sur son dernier exercice fiscal.

* PayPoint propose notamment des solutions d’encaissement, de fidélisation et de logistique. À ses débuts, le groupe donnait dans la facturation des consommations d’énergie sur le modèle du prépayé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur