PayPal : un galop d’essai pour le bitcoin

Cloud
paypal-bitcoin

Le spécialiste du paiement électronique va mener, via sa filiale Braintree et en partenariat avec la start-up américaine Coinbase, une expérimentation autour de la crypto-monnaie.

PayPal a mûri sa réflexion sur la question du bitcoin.

La filiale du groupe eBay évoquait depuis plusieurs mois son intention d’intégrer la crypto-monnaie comme moyen de paiement au même titre que le dollar ou l’euro. Les premières allusions en ce sens remontent au mois d’avril. David Marcus, alors président de PayPal (Facebook l’a ensuite recruté, en juin), avait fait part de sa “fascination” à l’égard du phénomène bitcoin et avait laissé suggérer de la possibilité, pour sa société, d’intégrer la devise au sein de son offre.

Une première mesure concrète vient d’être annoncée, en partenariat avec Coinbase. Fondée au printemps 2012 à San Francisco, cette jeune pousse a levé un peu plus de 30 millions de dollars en deux tours de table, avec le concours de pointures de la Silicon Valley comme Union Square Ventures, SV Angel et Andreessen Horowitz (source Crunchbase). Son produit phare – un porte-monnaie virtuel dédié à la gestion des bitcoins – est utilisé par “plus de 30 000 commerçants” dans le monde.

L’interfaçage des technologies de Coinbase ne se fera pas directement en jonction avec PayPal, mais avec les outils de paiement de sa filiale Braintree. Les vendeurs qui souhaitent se lancer dans l’aventure devront adopter le kit de développement V.Zero afin de proposer à leurs clients une interface de paiement en bitcoins. Principale limite du système : chacune des deux parties devra nécessairement posséder un porte-monnaie géré par Coinbase.

Pour le moment, il n’existe aucun lien particulier avec les comptes PayPal : impossible notamment d’y conserver des bitcoins comme on le ferait avec des unités d’autres devises. En outre, certaines possibilités offertes nativement par Braintree ne sont pas encore actives pour les paiements avec la monnaie virtuelle. C’est le cas de la mémorisation des coordonnées postales pour éviter leur saisie à chaque achat.

Les e-commerçants pourraient se montrer particulièrement intéressés par cette solution dans l’optique de s’épargner les frais bancaires prélevés sur chaque transaction. Sachant que le modèle économique de Coinbase repose sur un commissionnement de 1% par mouvement de fonds au-delà d’un million de dollars de ventes.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’argent virtuel ?

Crédit photo : Samuel Borges Photography – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur