PayPal veut s’imposer à l’ère des Web apps

Cloud

Propriété du groupe eBay, PayPal ouvre sa plate-forme de paiement électronique aux développeurs tiers. Rencontre avec Osama Bedier, vice-président pour les développement produits.

PayPal France accueillait un invité de marque en début de semaine: Osama Bedier. C’est sa première visite “officielle” à Paris en tant que Vice-Président en charge du développement produits de la plate-forme de paiement électronique (PayPal étant une propriété du groupe eBay depuis juillet 2002).

Début novembre, lors d’une grande conférence orientée développeurs à San Francisco, PayPal va officialiser l’ouverture de sa plate-forme aux développeurs tiers. Une programme en version bêta a déjà été initié dans ce sens au printemps.

Une liste de premiers partenaires ont émergé à cette occasion comme Microsoft avec son programme cloud baptisé Windows Azure. Plus tendance Web 2.0, Twitpay a mis en place un service de paiement pour les membres de Twitter à partir des API fournies par PayPal.

Facebook, considéré comme un modèle par Osama Bedier en termes de communautés de développement, accueille déjà un widget PayPal qu’il reste “à améliorer”.

Plate-forme Internet, cette notion “galvaudée

Avec l’essor des web services et des Web apps rendues par des acteurs comme Facebook, PayPal compte s’adapter à la nouvelle donne Internet.

“Une plate-forme Internet est une notion galvaudée. Marc Andreesen [co-fondateur du navigateur pionnier Netscape] considère que c’est  une plate-forme qui peut être programmée et élaorée sur mesure par des développeurs externes”, estime Osama Bedier.

Le top manager de PayPal considère ce bond comme une étape fondamentale pour accentuer ou investir des domaines à fort potentiel de business comme la mobilité, les réseaux sociaux ou les banques.

(lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur