PC de poche : Sony s’essaie, Palm confirme

Mobilité

Le salon PC Expo qui se déroule actuellement à New York risque de marquer un tournant dans l’histoire récente de l’informatique personnelle. Fini le temps des PC, voici venir celui des petits appareils portables et multifonctions. Sony devrait présenter sa machine de poche et Palm annoncer ses futures gammes, puissantes et multimédia.

L’année 2000 est définitivement marquée par l’émergence des PC de poche. Après la présentation des Pocket PC sous Windows CE 3.0 (voir édition du 20 avril 2000), c’est au tour du camp des partisans de Palm d’annoncer leurs nouveaux produits. PC Expo marque l’arrivée d’un nouveau géant sur le marché, Sony, avec un appareil utilisant le système d’exploitation des Palm, le PalmOS. Mais en dehors de cette compatibilité logicielle, peu de détails communs entre ce nouveau PDA (dont le nom n’est pas encore connu) et les machines du leader du segment des assistants personnels. Proposé en gris ou dans des couleurs variées (que l’on ne connaît toujours pas) l’appareil reprend le design des portables PC Vaio de Sony, tout en respectant les contraintes d’un appareil de poche. Plus étroit qu’un Palm V et plus fin qu’un Palm III, le PDA Sony sera décliné en écran couleur et noir et blanc. Si on ne connaît pas encore ces spécifications techniques, on sait néanmoins que cet appareil utilisera le support de stockage “maison” de Sony, le Memory Stick. Il devrait apparaître pour la fin d’année sur les étals des magasins américains et japonais. Pour l’Europe, en revanche, aucune date de disponibilité n’a été divulguée par le constructeur nippon. Côté prix, rien n’a filtré non plus.

De son coté, Palm n’est pas non plus en reste. Le numéro 1 du domaine, avec 75 % de parts de marché, ne souhaite pas s’endormir sur ses lauriers et commence déjà à préparer l’avenir. Lors de PC Expo, Palm devrait montrer des prototypes de ses futurs modèles, techniquement beaucoup plus puissants que les Palm actuels. On attend, par exemple, des machines garnies de 64 Mo de mémoire, avec écran couleur et capacités multimédia. La firme américaine devrait aussi annoncer l’intégration dans ses appareils du format de carte de stockage SD (pour Secure Digital) ainsi que du protocole de communication sans fil Bluetooth. Si Palm a décidé d’adopter ces deux normes, c’est parce que ses dirigeants considèrent que ses deux standards vont s’imposer à toute l’industrie dans les années qui viennent. Pour Palm, la cible se nomme téléphone portable, un appareil avec lequel il souhaite partager périphériques et spécifications.

Deux raisons essentielles peuvent expliquer tous ces mouvements sur le marché des assistants numériques. Tout d’abord, de nombreux rapports de cabinets d’étude prédisent une croissance fulgurante dans les cinq années qui viennent aux appareils portables et communicants. D’autre part, les constructeurs s’attendent à terme à une convergence technologique entre les téléphones portables (un des plus beau succès commerciaux de ces dix dernières années) et les assistants numériques. En fin de semaine dernière, Microsoft a même présenté, lors du dévoilement de sa stratégie “.NET”, un prototype de téléphone “intelligent” qui sera construit par Samsung.

Pour en savoir plus :

le site de PC Expo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur