PC de poche avec et sans clavier chez HP

Mobilité

HP est le seul fabricant de PC de poche à proposer encore des modèles avec et sans clavier. Le Jornada, qui se présente plus comme un mini ultra-portable que comme un gros PC de poche, est maintenant doté de 64 Mo de mémoire vive.

Depuis la fusion de Hewlett-Packard avec Compaq, le secteur des PDA sous Windows CE s’est un peu simplifié. L’ancienne marque de Compaq, iPaq, est conservée pour tous les Pocket PC, c’est-à-dire les machines sans clavier. Les Jornada, quant à eux, regroupent les modèles avec clavier, beaucoup plus rares et que seul HP continue vraiment à développer. Notamment avec le tout récent Jornada 728, remplaçant du 720. Toujours équipé du processeur StrongArm SA 1110 à 206 MHz, le 728 est désormais doté de 64 Mo de SDRam (contre 32 pour le 720) et surtout d’une plus grande autonomie permettant un maximum de 14 heures d’utilisation, selon le constructeur. Pour le reste, on retrouve un équipement quasiment identique, regroupant un modem interne 56K, des connecteurs d’extension pour cartes PC Card type II et Compact Flash type I et une station d’accueil. L’appareil, vendu 1 200 euros TTC, pèse tout de même ses 515 grammes. C’est la rançon de la présence d’un véritable clavier mécanique.

Du côté des modèles sans clavier, HP a donc repris à son compte les iPaq. Pocket PC haut de gamme, le modèle H3970 présente toutes les caractéristiques communes aux PDA haut de gamme fonctionnant sous le système d’exploitation de Microsoft : processeur Intel Xscale PXA250 à 400 MHz, écran 65 000 couleurs, 64 Mo de Ram et bien sûr l’ensemble des logiciels intégrés au système en version Pocket (Outlook, Internet Explorer, Windows Media Player, Reader, Word, Excel, PowerPoint, Messenger…). Mais il y a deux petits plus : l’intégration du standard Bluetooth, pour communiquer sans fil jusqu’à 10 mètres de distance (avec un téléphone Bluetooth pour se connecter à l’Internet sans fil par exemple) et la possibilité de sauvegarder ses données, jusqu’à 20 Mo dans une zone de Flash Rom. Un avantage indéniable que comprendront tous ceux qui ont déjà perdu leurs données pour cause de batterie vide. La Flash Rom n’a, en effet pas besoin d’alimentation électrique. Un haut de gamme à 929 euros TTC tout de même…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur