Le PC décline malgré Windows XP

PCPoste de travailRégulations
marche-pc-windows-xp

En dépit des signes de relance économique et de l’embellie constatée dans les canaux BtoB avec la fin du support de Windows XP, le marché mondial du PC enregistre une nouvelle contraction au baromètre de Gartner.

Malgré une hausse de la demande en entreprise imputable notamment à la fin du support de Windows XP, le marché mondial du PC décline pour le huitième trimestre consécutif au baromètre de Gartner.

Entre le 1er janvier et le 31 mars 2014, il s’est écoulé, à l’échelle de la planète, 76,6 millions d’ordinateurs, soit 1,7% de moins qu’il y a un an. Cette morosité n’est pas commune à toutes les régions du globe : alors que la situation se stabilise en zone Europe – Moyen-Orient – Afrique (+0,3%, à 22,9 millions de PC), on constate un phénomène de relance en Amérique du Nord (+2,1%, à 14,1 millions d’unités).

A contrario, le volume de ventes chute fortement (-10,8%) en Asie/Pacifique, où le contexte économique et technologique favoriser les terminaux mobiles à bas prix. La clientèle, composée pour partie de primo-accédants au budget restreint, a adopté une nouvelle approche des biens technologiques : elle arbitre plus facilement en faveur des smartphones et tablettes Android. A noter l’exception japonaise : +35% de livraisons sur la période, avec une forte impulsion des entreprises.

La demande dans le canal BtoB progresse également en EMEA, conséquence de l’abandon de Windows XP par Microsoft. Les tablettes numériques réalisent par ailleurs une percée moins précoce que ne l’avaient laissé entendre les analystes. Le renouvellement des équipements informatiques se porte surtout sur le desktop, quoique le segment des ordinateurs portables progresse également. Cette croissance traduit aussi un rééquilibrage logique du marché après un fort recul des ventes début 2013 dans de nombreux pays développés.

Avec environ 12,9 millions de PC écoulés (+10,9% en un an), le groupe chinois Lenovo conforte sa place de premier constructeur mondial. Son activité ralentit toutefois sur son marché national et plus globalement dans toute l’Asie-Pacifique. Plébiscité en EMEA, HP se distingue avec sa plus forte croissance annuelle depuis huit trimestres (+4,1%). La multinationale américaine capte 16% du marché, avec 12,2 millions de PC vendus. Son compatriote Dell connaît lui aussi sa plus importante progression depuis deux ans : +9%, à 9,5 millions de PC, soit 12,5% du marché.

Malgré un repli notable (-14,8%, à 5,6 millions d’unités), Acer s’accroche à la 4e place, talonné par Asus, qui progresse (+4,8%, à 5,3 millions) essentiellement grâce aux machines hybrides à écran détachable. Samsung et Sony disparaissent tous deux des radars. Le premier préfère se concentrer sur les tablettes. Le second a décidé de revendre son activité PC.

Aux Etats-Unis, la situation est à l’avantage de HP, qui s’arroge 25% du marché, devant Dell (23,8%), Apple (10,8%) et Lenovo (10,4%). La société dirigée par Meg Whitman tient également les rênes en EMEA, avec 19,9% du marché (+15,3%, à 4,5 millions de machines). Mais le plus fort taux de croissance est à l’actif de Lenovo : +35,6% pour l’industriel chinois, qui se poste à 15,2% du marché. Asus dépasse pour sa part le seuil des 2 millions de ventes.

marche-pc-t1-2014

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les technologies Apple ?

Crédit illustration : Jut – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur