PC Expo, l’expo sans PC

Mobilité

D’après la presse américaine en visite sur place, le salon PC Expo serait marqué cette année par l’absence de PC. PC de poche, tablettes communicantes ou baladeurs MP3 ont damé le pion aux unités centrales où seuls les portables sont encore un peu mis en avant.

Mais où sont cachés les PC à PC Expo ? A en croire les articles publiés par nos confrères américains, ils ne sont pas légion et il faut bien les chercher. Si les constructeurs, dont la plupart n’ont même pas de stand sur le salon, mettent en avant le fait qu’aucune avancée majeure ne mérite d’être exposée cette année dans le monde PC, les vrais raisons de cette désaffection sont peut être ailleurs. Tout d’abord, elle peut s’expliquer par la mode. Vu le succès prodigieux du téléphone portable, toute l’industrie est persuadée que l’Eldorado économique des dix prochaines années appartient aux appareils nomades. D’où la pléthore de PC de poche, assistants numérique et autres tablettes communicantes exposés sur les différents stands. De plus, l’arrivée de nouveaux acteurs comme Transmeta ou Sony dynamisent ce secteur.

Paradoxalement, face au nomadisme, l’autre grande tendance qui se dégagent des commentaires des journalistes présents outre-atlantique, c’est la réelle émergence du “Home Networking” ou réseau domestique, en français. Et là, l’absence de PC est plus bizarre. En effet, pour contrôler tous ces petits appareils reliés entre eux, il faudra bien une centrale, rôle qu’un PC peut naturellement jouer. La majeure partie des démonstrations de réseau sans fil fait d’ailleurs appel à des standards et des protocoles de communication issus du monde PC. Dans ce domaine aussi, les perspectives sont immenses et font saliver la plupart des industriels.

Peut être qu’en réalité l’informatique domestique est arrivée à un premier stade de maturité où les industriels s’aperçoivent enfin que suivant l’utilisation que l’on en fait (domestique, professionnelle ou encore mobile) un ordinateur peut adopter différentes parures pour s’insérer dans l’environnement ambiant. Finalement, qu’un salon grand public spécialisé dans la micro informatique n’offre pas sur tous ses stands la même vue de boites grises tristes et sans caractère est déjà une véritable avancée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur