PC : Lenovo reste en lice pour l’acquisition de Packard Bell

Mobilité

Lenovo se déclare toujours intéressé par Packard Bell. En dépit du droit de
préemption qui doit être exercé par Gateway pour acquérir ce constructeur.

“Nous restons intéressés par Packard Bell et nous étudions les options possibles”, a indiqué Jay Chen, le porte-parole de Lenovo, à l‘AFP mardi 28 août. Sa déclaration intervient au lendemain de l’annonce du rachat du constructeur de PC américain Gateway par le taïwanais Acer, pour un montant de près de 710 millions de dollars.

Un rachat qui risque d’avoir un double impact sur Lenovo. Ce constructeur chinois perd, d’une part, sa troisième place de fabricant mondial de micro-ordinateurs. Le rapprochement entre Acer et Gateway pourrait aussi contrarier le projet d’acquisition du constructeur européen Packard Bell qu’il a annoncé le 8 août. Gateway ayant fait savoir, dans la foulée, qu’il entend faire valoir un accord de préemption signé avec Lap Shun (John) Hui, en vertu duquel ce dernier (également actionnaire de Gateway) pourrait lui céder ses parts dans PB Holding Company, la maison-mère de Packard Bell, à un prix identique à celui qui est offert par une “tierce partie”.

Le sort de Packard Bell est donc entre les mains de Gateway, à condition que celui-ci accepte de s’aligner sur les offres des autres acquéreurs. Reste aussi à savoir si Lenovo entend surenchérir et dans quelle mesure son concurrent Acer, malmené en bourse depuis l’annonce du rachat de Gateway, serait alors prêt à réévaluer sa proposition.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur