PC – tablettes : vers une frontière plus poreuse dans l’après-Windows 7

MobilitéPCPoste de travailSystèmes d'exploitationTablettes
idc-pc-tablette-europe-ouest

IDC doute que la fin de vie de Windows 7 ait une influence significative sur le marché des PC et des tablettes, où les formats hybrides progressent.

Verra-t-on, avec la fin de vie de Windows XP, croître les ventes de PC ?

IDC avait posé la question à l’approche du 8 mars 2014, date de fin du support technique étendu de l’OS lancé treize ans auparavant.

La réponse fut nuancée, le cabinet américain d’études de marché ne constatant qu’un moindre effet commercial, porté essentiellement par des renouvellements de parcs informatiques en entreprise.

Le même scénario pourrait se reproduire avec Windows 7, que Microsoft cessera de prendre en charge le 14 janvier 2020.

L’impulsion proviendrait majoritairement des grandes entreprises ; c’est-à-dire celles dont l’effectif compte au moins 500 collaborateurs, au sens d’IDC.

Cette tendance, la firme américaine l’établit pour l’Europe de l’Ouest, où le marché dans son ensemble devrait continuer à décliner ces prochaines années… y compris si on y associe les tablettes.

Sur ce périmètre élargi, les livraisons – qu’elles soient effectuées aux revendeurs ou directement aux consommateurs finaux – s’établiraient à 77,5 millions de machines en 2018, contre 79,7 millions en 2017 (- 2,8 %), et passeraient sous les 75 millions à l’horizon 2021.

Tendance hybride

En dépit de la non-inclusion de certains formats tels les Chromebooks, une tendance se dégage : la montée en puissance des formats hybrides, exception faite du segment gaming.

Illustration avec les terminaux à clavier détachable, qu’IDC classe dans la catégorie des tablettes : il s’en écoulerait 12,054 millions en 2021 (soit 16,2 % du marché en volume), contre 7,118 millions en 2017 (9,1 %), avec une progression annuelle moyenne de plus de 20 % en BtoB.

Même dynamique pour les convertibles, qui représenteraient 4,259 millions de ventes en 2021 (5,7 % du marché), contre 2,685 millions en 2017 (3,4 %).

Les voyants sont aussi au vert pour les ultraportables (de 10,884 à 15,552 millions) et les PC tout-en-un (de 1,938 à 2,001 millions).

On ne peut pas en dire autant des tablettes « traditionnelles », dont les ventes déclineraient, en moyenne, de 4,3 % par an sur la période considérée, atteignant 21,971 millions d’unités en fin d’échéance.

Indicateurs également dans le rouge pour le desktop (de 11,622 à 9,234 millions), dont la chute serait cependant moins marquée que les notebooks (de 17,852 à 9,149 millions), éclipsés par les formats hybrides.

Windows 7 : toujours (bien) présent
Au dernier pointage de StatCounter, Windows 7 est crédité d’une part de marché de 42,03 % sur les OS desktop (- 5,71 points en un an). À 41,58 % (+ 9,36 points), Windows 10 ne l’a pas encore dépassé.

L’écart est plus net chez NetMarketShare, qui annonce Windows 7 à 43,12 % (- 4,62 points) et Windows 10 à 31,95 % (+ 8,89 points).

 

Crédit photo : Marc Wathieu via Visualhunt / CC BY-NC-SA


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur