PDC 2008 : Microsoft rend son Windows Cloud plus concret

Cloud

Ray Ozzie, Chief Software Architect chez Microsoft, a présenté la plate-forme Windows Azure. Un version restreinte CTP est déjà disponible.

C’est la première grande annonce de Microsoft à l’occasion de la Professional Developers Conference (PDC) organisée à Los Angeles : Windows Azure.

Lors d’un keynote, Ray Ozzie, en qualité de chief software architect chez Microsoft, a présenté la nouvelle plate-forme de Microsoft fondée sur le cloud computing. Ce concept vise à mettre à disposition des capacités informatiques (stockage, calcul, infrastructures, applications) à distance par l’intermédiaire d’Internet.

Fidèle à son étiquette marketing, Microsoft intègre déjà la dimension “Azure” dans sa stratégie “software plus services”. L’éditeur présente cette plate-forme “Windows in the cloud” comme un outil de nouvelle génération pour les développeurs. Elle servira à développer les applications du futur dans un mode multi-supportb (PC, Web et téléphone) à partir du réseau mondial de centres de données de Microsoft.

Pour certains participants de la PDC, Windows Azure n’est plus abstrait. Une version limitée en mode Community technology preview (CTP) est disponible pour des développeurs sur place. “La plate-forme Azure Services, conçu pour être cohérent avec l’engagement de Microsoft en termes d’ouverture et d’interopérabilité, a vocation à transformer le mode de fonctionnement des entreprises et des consommateurs, la manière d’accéder à leurs informations et de vivre des expériences sur le Web”, déclare Ray Ozzie, cité dans le communiqué de presse.

Tous les produits Microsoft mobilisés pour le cloud

Le manager de Microsoft se veut rassurant vis-à-vis des clients. Ils seront libres de choisir leur mode de déploiement : Windows cloud, installation de logiciels sur site ou un mixte des deux. “Du moment que le choix des entreprises soit le plus sensé possible au nom du business”, précise le manager de Microsoft.

Pour animer le “Windows Cloud”, Microsoft met à contribution l’ensemble des gammes de logiciels (middleware, serveurs, postes clients..) comme le framework Microsoft .NET mais aussi Visual Studio (logiciel de développement), Microsoft SQL Services (bases de données), Microsoft SharePoint (outils collaboratifs) ou Dynamics CRM Services (gestion de la relations clients ou business intelligence).

Outre le volet software, les services Internet de sa famille Microsoft Online Services seront mis à contribution : Exchange Online, SharePoint Online, Microsoft Dynamics CRM Online, Office Communications Online and Office Live Meeting.

A lire également sur eWeekEurope.fr : Cloud computing : de nouvelles options pour gérer les bases de données (22/09/08)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur