Pédophilie sur Internet : vaste opération policière au nom de code “Carole”

Cloud

Sous la houlette de la police autrichienne, une vaste action visant à démanteler un réseau pédophile au niveau mondial a été menée. Des centaines d’individus ont été interpellés.

L’opération au nom de code “Carole“, qui vient d’être rendue publique, constituerait une première.

C’est une action coordonnée des forces de police au niveau mondial (141 pays) qui a permis d’identifier des centaines de pédophiles présumés sur Internet.

C’est le fruit d’une enquête qui a débuté il y a un. Et elle est supervisée par la police judiciaire fédérale autrichienne (Bundeskriminalamt). La presse évoque 272 individus mis en cause, rien que dans ce pays.

Le réseau pédophile démantelé diffusait sur Internet des vidéos infâmes.

Régulièrement, on entend parler d’initiatives policières à l’échelle internationale visant à enrayer ce fléau. Mais la lutte semble incessante.

En mai dernier, une opération mondiale du nom de code Laminar avait permis de cibler des personnes qui utilisent les réseaux sociaux (notamment Facebook, Socialgo, et grou.ps) pour échanger des images pédophiles.

Elle a permis d’identifier 55 suspects de premier plan dans 20 pays (dont la France), d’en arrêter plusieurs, ainsi que d’identifier et de mettre hors de danger 12 enfants (dont trois au Royaume-Uni et un en Nouvelle-Zélande).

Là aussi, les investigations avaient été longues puisqu’elles avaient démarré en octobre 2010 par une enquête sur Internet menée discrètement par la Censorship Compliance Unit (Commission de classification) du ministère de l’Intérieur néo-zélandais.

Cette unité avait alerté la cellule d’Interpol spécialisée dans la pédocriminalité.

Crédit image : ©-Aeolos-Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur