Pentium 4 : l’Intel nouveau est arrivé

Mobilité

Avec un mois de retard, le Pentium 4 débarque sur le marché. Introduit à 1,4 et 1,5 GHz, le P4 rompt avec l’architecture P6 pour la Netburst et son nouveau lot d’instructions multimédia. Les principaux constructeurs sont déjà dans la course.

Un an environ après le Pentium III, Intel a officiellement lancé son Pentium 4. Proposé en deux fréquences, le P4 1,4 GHz est vendu 644 dollars et 819 dollars pour la version à 1,5 GHz (prix à l’unité pour mille pièces). Pour mémoire, le PIII 733 MHz avait été lancé à 776 dollars en octobre 1999. Aujourd’hui, le PIII 1 GHz se négocie 465 dollars.

Ce nouveau processeur rompt, d’une certaine manière, avec son prédécesseur, le Pentium III. Après l’architecture P6, héritée du Pentium Pro en 1995, le Pentium 4 s’appuie sur une nouvelle microarchitecture, intitulée Netburst (voir édition du 23 août 2000). Celle-ci introduit quatre nouvelles caractéristiques à l’origine des améliorations des performances, selon Intel : Hyper Pipelined Technology, Rapid Execution Engine (REE), Execution Trace Cache (ETC) et un bus système à 400 MHz. L’hyper pipeline passera de 10 pour le PIII à 20 pipelines, permettant ainsi de traiter plus de commandes à la suite. Les REE et ETC combinés permettent de soulager le processeur des tâches répétitives. Enfin, le bus système à 400 MHz (contre 100 et 133 pour le PIII) autorisera des échanges de données avec la mémoire jusqu’à 3,2 Go par seconde, notamment grâce au chipset 850 et à la RDRAM, la coûteuse mémoire fabriquée par Rambus dont ce sera l’occasion de vérifier les performances.

144 nouvelles instructions multimedia

Ces améliorations visent, selon le fondeur, un traitement optimisé pour la vidéo, le son, la 3D et Internet. N’est-ce pas le rôle, aujourd’hui, de tout processeur ? Par ailleurs, Intel annonce 144 nouvelles instructions (contre 70 pour le PIII) regroupées sous l’appellation SSE2 (Streaming SIMD Extensions) qui accéléreront peut-être le traitement des opérations vidéo, audio et 3D… quand elles auront été prises en compte par les développeurs.

Ce qui pourrait arriver très vite, notamment grâce à l’impulsion donnée par les principaux constructeurs qui proposent déjà des machines architecturées autour du P4. IBM annonce un NetVista A60i et une station de travail IntelliStation M Pro… dont les prix ne seront précisés qu’en janvier prochain. Rappelons qu’un IntelliStation Z Pro est commercialisé 3 600 dollars environ. Dell n’est pas en reste et propose un élégant Dimension 8100 à 18 000 francs environ et une non moins distinguée station de travail Precision 330 cadencée à 1,5 GHz pour 3 035 euros (environ 20 000 francs HT). Compaq, Gateway et Nec ont également annoncé des machines équipées du nouveau processeur Intel.

Pas de réduction de la taille avant le passage en 0,13 micron

Gravé en 0,18 micron, le P4 compte 42 millions de transistors (28 pour le PIII) et occupe une surface de 217 millimètres carrés (170 pour le PIII). L’augmentation du nombre de transistors complique considérablement la fabrication et ralentit d’autant la production. Quant à sa taille, seule un passage en 0,13 micron lui permettra de la réduire et de franchir la barre des 2 GHz… ce qui est prévu pour l’année prochaine.

Pour en savoir plus :

Les spécifications du P4 (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur