Pentium III : 1000 MHz à l’horizon

Mobilité

Intel passe à la vitesse supérieure avec le lancement le 25 octobre de sa première puce Pentium III gravée avec une technologie cuivre, où les connexions atteignent une finesse de 0,18 micron. Cadencée à 700 MHz, elle ouvre la voie au processeur à 1 GHz et plus.

A en croire Intel, c’est un bond technologique qui sera inauguré le 25 octobre. Ce jour-là, le fondeur lancera un nouveau processeur Pentium III à 700 MHz qui exploite pour la première fois la technologie de gravure Coppermine. Utilisant des connexions au cuivre d’une épaisseur de 0,18 micron (contre 0,25 micro actuellement), Coppermine renverra aux oubliettes l’architecture Katmai des Pentium III actuels. Lors d’une présentation cette semaine à l’occasion du Forum des développeurs Intel, le fondeur expliquait qu’avec Coppermine les calculs sur les nombres entiers seraient de 12% plus rapides. Mieux, les calculs en virgule flottante -très sollicités durant les séquences d’animation 3D-, progressent de 20%. La mémoire cache intégrée dans le processeur (“on-die”) voit le nombre de transistors quadrupler, pour atteindre 28 millions de composants. Avec une taille réduite, la mémoire cache de niveau 2 atteint 256 Ko.

A peine dévoilé, le premier représentant de la lignée Coppermine suscite beaucoup d’espoirs puisqu’il préparera l’arrivée d’un processeur à 1 Ghz, voire davantage. Intel ne se risque pas à fixer de rendez-vous précis pour le dépassement de ce mur symbolique. Toutefois, pour donner du poids à ses arguments, le fondeur assure que la finesse de gravure à 0,18 micron permettra de minimiser les dégagements de chaleur. Inévitables lors d’une forte montée en fréquence, ils imposent aujourd’hui de s’équiper avec des équipements de refroidissement encombrants.

Enfin, alors qu’AMD a déjà commencé à livrer aux constructeurs les premiers exemplaires de l’Athlon 700 MHz (voir édition du 5 octobre 1999) et semble temporairement gagner la course aux MHz, Intel hausse les épaules en replaçant la bataille sur le terrain des performances grâce à Coppermine. “C’est une chose de dire qu’un processeur tourne à 800 MHz ou 1000 MHz, c’en est une autre d’améliorer les performances internes à mesure que le processeur évolue”, considère Gordon Graylish, directeur marketing d’Intel Europe.

La version mobile de Coppermine introduira Speedstep, une technologie qui modifie le voltage du processeur pour économiser la batterie durant un travail hors secteur. Selon Intel, cette technologie augmenterait les “performances” de la batterie de 20%.

Pour en savoir plus : http://www.intel.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur