Pentium III : Intel veut démasquer l’overclocking

Mobilité

Intel offre aux utilisateurs un logiciel de test capable de déterminer si le Pentium III d’un PC tourne à sa fréquence d’origine, ou s’il a été artificiellement accéléré par un revendeur indélicat.

Intel vient de mettre à disposition sur son site un logiciel fort utile pour tous ceux qui auraient des doutes sur leur PC fraîchement acheté et équipé d’un Pentium III. Baptisé Processor Frequency ID Utility -mais disponible en français- , il permet de savoir si un Pentium III qui tourne dans un PC n’a pas été “overclocké” par un revendeur. L’ opération d’ “overclocking” consiste à accélérer la fréquence d’un processeur afin d’augmenter ses performances. Toutes les puces d’un modèle donné proviennent en effet de la même chaîne de fabrication, seulement, certaines ont subi avec succès les tests de certification d’Intel pour des fréquences maximales tandis que les autres ont été jugées d’une qualité insuffisante pour tourner à des fréquences élevées et se retrouvent donc dans le bas de gamme.Certains revendeurs malhonnêtes n’hésitent pas à augmenter la fréquence de certaines puces qui avaient pourtant été jugées “inaptes” puis à les maquiller afin de les vendre à des prix plus élevés. Quand on sait qu’à 150 MHz de différence, la différence de prix entre un PII à 300 MHz et un PII à 450 MHz est de plus de 3000 francs, on imagine assez bien l’intérêt de la manipulation. Et la fraude est d’autant plus difficile à identifier que les puces sont pour ainsi dire les mêmes.Grâce au logiciel d’Intel, les constructeurs de PC, les assembleurs, les clients et en bout de chaîne les juges auront maintenant un moyen de savoir si le processeur d’une machine a été contrefait.Processor Frequency ID Utility ?qui ne fonctionne que pour les Pentium III- fournit une liste d’informations assez impressionnante. Outre le nom du processeur (type, gamme, modèle… ), le logiciel affiche la fréquence d’horloge prévue et la fréquence d’horloge actuelle. Il indique aussi la taille de la mémoire cache et sous NT, la place du processeur testé (système biprocesseur, multiprocesseur?).Chez Intel, on explique que les “overclocking” pratiqués sur les puces sont souvent des manipulations plutôt rudimentaires qui peuvent lâcher à tout moment vues les fréquences atteintes. Le fondeur est particulièrement vigilant sur ce genre d’escroquerie car c’est lui et non pas le revendeur qui doit intervenir et réparer quand le processeur d’un PC connaît une défaillance soudaine.Pour en savoir plus :* Site Intel.Pour télécharger le logiciel de test : * Processor Frequency ID Utility.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur