Pepper : un robot “émotif” de conception française

Mobilité
robot-pepper

La société high-tech française Aldebaran Robotics a conçu, pour le compte de la holding Internet japonaise Softbank, le robot Pepper, capable d’adapter son comportement à l’état d’esprit de ses interlocuteurs.

Se baser sur les émotions “universelles” (joie, surprise, colère, doute, tristesse), puis analyser les expressions faciales, le langage corporel et les mots pour deviner dans quel état d’esprit se trouve son interlocuteur : telle est la principale fonction de Pepper.

Destiné à s’intégrer dans le quotidien des humains et à les assister dans des tâches répétitives, fatigantes ou dangereuses, ce robot a été conçu par la société high-tech française Aldebaran Robotics pour le compte de son actionnaire majoritaire : la holding japonaise Softbank. Sa commercialisation démarrera en février 2015, avec un ticket d’entrée à 198 000 yens (environ 1420 euros).

Présenté dans le cadre d’une conférence organisée ce 5 juin à Tokyo, Pepper vise essentiellement le secteur des services à la personne (garde d’enfants, assistance aux personnes âgées ou en perte d’autonomie). Capable de communiquer par la voix et le toucher, il mesure 1,21 m et pèse 28 kg en comptant sa batterie lui offrant 12 heures d’autonomie. Le sous-traitant taïwanais Foxconn, qui prend en charge la fabrication, a préféré les roues aux jambes qui propulsent les deux autres modèles d’Aldebaran Robotics (Nao et Romeo).

Mais le principal attribut de Pepper, c’est cet ensemble de capteurs et d’algorithmes qui lui permettent d’approfondir au jour le jour sa relation avec son propriétaire. Pour le moment, le spectre des émotions est encore limité. Softbank mise sur l’apprentissage automatique en mettant plusieurs exemplaires en situation dans plusieurs de ses boutiques à Tokyo.

C’est au contact des clients que la machine emmagasinera de nouvelles informations qu’elle transmettra dans le cloud pour ensuite les redistribuer à tous les robots Pepper. L’autre contribution majeure proviendra des développeurs et des spécialistes de l’animation, invité à exploiter une plate-forme ouverte et un SDK (kit de développement logiciel) “qui sera bientôt mis à leur disposition”, selon Masayoshi Son.

Le P-DG de Softbank annonce la tenue d’une conférence dédiée au mois de septembre. Aldebaran Robotics ouvrir pour sa part, à Paris, des ateliers visant à présenter Nao, Pepper et leur écosystème. L’entreprise emploie aujourd’hui près de 500 personnes. Fondée en 2005, elle dispose de plusieurs centres de recherche dans le monde : Boston (Etats-Unis), Shanghai (Chine) et Tokyo.

 

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : de Siri à Cortana, la reconnaissance vocale, ça vous parle ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur