PepsiCo choisit SAP contre Oracle

Cloud

SAP marque des point aux Etats-Unis face à son principal concurrent, Oracle, dont un des principaux clients, PepsiCo, a choisi les progiciels de l’éditeur allemand.

Alors qu’Oracle défend en ce moment bec et ongles devant le ministère américain de la Justice son projet de fusion avec son concurrent Peoplesoft, SAP, le leader des applications de gestion, nous apprend qu’il a signé un contrat avec l’un des plus importants clients américains d’Oracle, le limonadier PepsiCo. Ce dernier a ainsi choisi d’adopter MySAP Business Suite pour toutes ses filiales, à commencer par l’entité américaine Pepsi North America qui était cliente d’Oracle depuis 1997. SAP va piloter l’installation des différents modules qui composent MySAP : le progiciel de gestion intégré (PGI), les modules de gestion de la relation client (GRC) et de gestion de la chaîne logistique. L’un des enjeux de ce projet sera d’unifier toutes les applications patrimoniales utilisées par PepsiCo et ses filiales autour de MySAP Business Suite. Et si PepsiCo a choisi les produits de SAP c’est, selon un communiqué publié par l’éditeur allemand, parce qu’il n’est pas parvenu à réaliser ce travail de rationalisation de son système d’information avec ceux d’Oracle. Il semble que PepsiCo ait en particulier été séduit par la nouvelle technologie d’intégration de SAP, NetWeaver, qui a été présentée début 2003 (voir édition du 22 mars 2004). Pour SAP, ce nouveau contrat est évidemment une importante victoire. Elle signale d’une part que l’éditeur parvient à changer l’image monolithique qui a longtemps collé à ses produits, et d’autre part qu’il gagne rapidement des parts de marché aux Etats-Unis, où sa position est connue pour être plus faible qu’en Europe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur