Periscope : les commentaires à modérer seront évalués par les utilisateurs

Apps mobilesMarketingMobilitéSocial Media
Periscope-commentaires-modérer-evalues-communaute
1 0

Periscope va intégrer un dispositif de modération des commentaires avec l’aide des utilisateur de l’app de diffusion de vidéos en direct. C’est suffisant ?

Via l’app Periscope, un système pour modérer les commentaires des internautes pendant les diffusions en « live video » est instauré. L’initiative vise tirer la sonnette d’alarme en cas de diffusion de propos outrageants ou des messages à caractère haineux.

Elle surgit alors qu’au niveau européen, Twitter (qui exploite Periscope) mais aussi Microsoft, Facebook et Google viennent de s’associer au « code de conduite » de la Commission européenne pour combattre pour endiguer les contenus les plus dévastateurs (propos racistes et xénophobes, incitation à la violence ou à la haine) diffusés sur Internet.

Pour le cas de Periscope, le système de modération servira à filter les abus et le spam dans les commentaires. Dès qu’un message est perçu comme inacceptable, il sera placé dans un espace de type sandbox.  A l’intérieur de cette bulle, un petit groupe d’utilisateurs de l’app pourra considérer si le contenu est du « spam », « semble convenir au final » ou « si l’on n’est pas sûr ».

En cas de majorité de votes défavorables, l’utilisateur à l’origine du message à polémique recevra une notification l’informant de son exclusion du système de commentaires (tout en ayant le droit de poursuivre le visionnage). Periscope assure dans sa contribution ad hoc que ce système nécessitera juste quelques secondes d’examen avant de trancher.

Comment est déclenché ce groupe de modération par session broadcast sur Periscope ? L’app proposera deux options « opt-out » à activer manuellement. Côté diffuseur, il faudra accepter ou non le principe de modération (mais c’est « non » d’emblée). Coté visionnage, il faudra accepter ou non de filtrer le contenu (mais la participation à la modération est automatique par défaut).

Periscope fournit des efforts pour modérer les contenus diffusés via son app. Même si ça continue parfois de déraper sur la dimension « live ».

Dernière illustration en France : Deux employés d’une boutique SFR dans les Hauts-de-Seine ont été suspendus après avoir adressé des propos antisémites et xénophobes en direct sur Périscope.

Même si l’équipe de Periscope prend conscience des dérives, il manque toujours un système d’alerte efficace pour stopper plus rapidement les sessions de vidéo en direct aux contenus insupportables ou indésirables.

On se souvient tous du cas d’Océane (19 ans) qui avait mis en scène son suicide en se jetant sous un train à l’entrée d’une gare RER dans l’Essonne tout en filmant son acte désespéré en direct sur Periscope.

L’Union nationale des associations familiales (UNAF) invite les parents à être vigilants face à l’utilisation de cette application au regard de sa popularité parmi les enfants et adolescents.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur