Periscope : plus de drones et moins de vidéos éphémères

Apps mobilesMarketingMobilitéSmartphonesSocial Media
periscope-2016
4 1

L’app de live streaming Periscope va prendre en charge plusieurs modèles de drones. Et les vidéos ne seront plus, par défaut, effacées après 24 heures.

Facebook et Twitter se rendent coup pour coup dans la bataille du live streaming.

Le premier avait, début avril, annoncé plusieurs améliorations pour son service Facebook Live, dont la possibilité de créer des groupes dédiés pour le visionnage de vidéos et une cartographie pour repérer les directs les plus populaires.

Le second réplique en dévoilant des nouveautés qui seront apportées, ces prochaines semaines, à l’application Periscope, sur iOS et Android.

En premier lieu, la recherche de diffusions par titre ou par thématique. Dans ce dernier cas, des suggestions de mots-clés apparaîtront. Et on pourra lancer, directement depuis la page de résultats associée à une thématique donnée, une session de live streaming.

Autre ajout : la prise en charge de plusieurs modèles de drones signés du chinois DJI (Inspire, Phantom 4, Phantom 3 Professional, Phantom 3 Advanced et Osmo).

Dans un premier temps, la compatibilité ne sera assurée qu’avec l’iPhone, à partir du modèle 5S avec iOS 8.2 et les versions ultérieures. La connexion avec la télécommande du drone se fera via un câble USB vers Lightning.

Pendant une diffusion, il sera possible de basculer la prise de vue sur les capteurs d’images de l’iPhone, voire sur une caméra GoPro. La fonction Sketch, utilisable via l’écran tactile, permettra de mettre des éléments en avant.

À noter également des évolutions sur la sauvegarde des vidéos. Celles-ci seront bientôt, par défaut, conservées indéfiniment. Le fonctionnement actuel, basé sur une suppression automatique après 24 heures, restera accessible, mais il faudra paramétrer l’option.

Le dispositif est déjà en test via le hashtag #save, que l’on peut ajouter à un live streaming pour signifier qu’on souhaite le conserver plus de 24 heures.

Twitter, qui a mis 86,6 millions de dollars sur la table en mars 2015 pour acquérir Periscope, nourrit de grandes ambitions illustrée par l’intégration, dans ses équipes, de Kayvon Beylpour, cofondateur de l’application.

En un an, 200 millions de diffusions en direct ont été effectuées. Mais aucune information sur le nombre d’utilisateurs réellement actifs. On en reste aux 10 millions de comptes revendiqués à l’été 2015…

En toile de fond, on surveillera la probable émergence de YouTube Connect. Le menace Meerkat, en revanche, s’éloigne : ce concurrent d’un temps a finalement annoncé son pivot vers un « réseau social basé sur la vidéo ».

Crédit photo : dennizn – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur