Le permis de conduire électronique sera une réalité dès 2013

Mobilité

Dès 2013, les nouveau permis de conduire électroniques devraient commencer à être distribués en France, élaborés sur le modèle d’une carte à puce biométrique, moins aisément falsifiable.

Comme les cartes d’identité et les passeports, le très officiel permis de conduire français passera bientôt du papier au numérique.

En effet, dès 2013, les permis de conduire délivrés en France seront dotés d’une carte à puce, en application d’une directive européenne de 2006 applicable à tous les pays de l’UE.

Ce nouveau permis de conduire électronique, qui ne devrait pas être plus grand qu’une carte bancaire, devrait permettre de réduire l’émission de faux permis. Actuellement, le permis de conduire français demeure le document le plus falsifié.

Ainsi, plus de trois millions de permis de conduire contrefaits seraient en circulation, note l’AFP, pour 42 millions d’exemplaires officiels.

Du côté de la pratique, ce document officiel en version numérique intégrera les empreintes digitales du titulaire ainsi qu’une photo d’identité et un dispositif de signature électronique embarqué sur la puce.

Valable 15 ans, ce nouveau permis permettra de payer ses amendes et contraventions par Internet, et de se connecter au site Web du ministère de l’Intérieur pour connaître son solde de points.

Dans le même temps devrait être mis en place d’ici deux ans une nouvelle base de données de recensement des permis de conduire, qui remplacera l’actuel FNPC (Fichier National des Permis de Conduire). A noter que la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) devra donner son aval pour l’instauration d’un tel fichier.

Un appel d’offres pour la conception du permis de conduire électronique devrait bientôt être lancé, sous l’égide de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur