Persistante rumeur d’un PDA signé Apple !

Mobilité

La firme à la Pomme pourrait-elle finalement avoir dans ses tiroirs un assistant personnel numérique ? Le site SpyMac semble y croire avec insistance ! Depuis le 23 octobre, le site présente des informations censées provenir de l’équipe de Cupertino, en train de développer le PDA du futur : l’iWalk ! Une information “iPrendre” avec des pincettes…

Le 23 octobre dernier, Apple annonçait la sortie de l’iPod, déclenchant peu à peu un courant de réactions dans le petit monde des industriels producteurs de lecteurs MP3, chez les éditorialistes de tous poils et auprès des utilisateurs. Il se dit que l’iPod se vend comme des petits pains aux Etats-Unis et part plutôt dans les poches des utilisateurs de PC qui tendraient depuis peu à se convertir au Mac, le juke-box MP3 d’Apple n’étant qu’un facteur déclencheur supplémentaire après la sortie de Mac OS X et de matériels de plus en plus soignés.

Le jour même de la sortie de l’iPod, le site de rumeur SpyMac décrivait par le menu un appareil qui émanerait de la firme de Cupertino. iWalk serait une sorte de PDA du futur sur lequel les équipes de développement de la firme plancheraient depuis quelques mois. Les rapports faisaient état d’une machine équipée d’un écran TFT de 65 000 couleurs, d’une batterie lithium-ion fonctionnant 20 heures (9 jours en veille), de 128 à 256 Mo de mémoire, d’un port FireWire, d’un modem 56K et éventuellement d’Airport. Un bien bel objet, tenant dans la paume de la main et capable de reconnaître l’écriture de son maître, à défaut de sa voix. L’appareil serait en outre capable de jouer des MP3 grâce à une fonction de streaming fournie par le biais d’Airport. Une fonctionnalité sujette à caution car l’utilisation d’Airport consommerait beaucoup d’énergie. Une photo de l’iWalk a même été présentée sur le site, mais elle serait l’oeuvre d’un faussaire.

Rêve ou réalité ?

iWalk est apparu le 23 octobre comme l’une de ces rumeurs maladives qui courent le Web avant qu’Apple ne dévoile un nouveau produit. Mais SpyMac ne lâche pas prise comme cela et remet le couvert depuis. Le prétendu futur assistant personnel d’Apple tournerait sous une version allégée de Mac OS X contenue dans une mémoire Flash de 16 Mo, avec d’autres applications. Le PDA aurait souffert de problèmes de reconnaissance d’écriture, que les équipes d’Apple chercheraient à régler pour que même les mots tracés sur l’écran – dont il se dit que Samsung serait le fournisseur – et inconnus du dictionnaire intégré soient reconnus. L’assistant pourrait également se relier à l’iDisk de son propriétaire. Mais une question lancinante reste sans réponse pertinente : pourquoi Apple et ses représentants les plus impliqués, Steve Jobs et Phil Schiller, le responsable du marketing produit, continuent-ils d’indiquer avec force que la firme ne s’engagera pas dans cette voie semée d’embûches (voir édition du 5 novembre 2001). Contrairement au marché des lecteurs de MP3, le marché des assistants personnels est bien structuré autour de deux grands systèmes, Palm OS d’une part et PocketPC de l’autre. La voie de l’introduction d’un PDA spécifique Apple semble particulièrement étroite aujourd’hui, malgré les appels incessants des aficionados de la plate-forme. L’équipe travaille-t-elle réellement sur un PDA ou sur un autre produit ? Et que devient la convergence PDA-téléphone portable annoncée par Steve Jobs (voir édition du 19 octobre 2000) ? Le sujet reste banni des discours officiels…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur