Personne ne veut d’1 million de francs ?

Cloud

Aucun candidat ne s’est manifesté pour relever le défi de Roland Moreno, qui promet 1 million de francs à quiconque parviendrait à violer une carte à puce par des moyens informatiques.

Il y a deux semaines, l’inventeur de la carte à puce Roland Moreno faisait grand bruit en proposant 1 million de francs au petit futé qui parviendrait, “par des moyens logiques” et non physiques, à écrire ou lire des données dans la partie protégée d’une carte bancaire ou téléphonique (voir édition du 4 mars 2000). A travers ce geste très médiatique, le fondateur d’Innovatron entendait rassurer le public sur la sécurité des cartes, remise en cause avec la publication d’une de ses clés de chiffrement sur le Web.

Or il n’y a pas foule pour relever le défi. “Personne ne s’est présenté”, regrette presque Roland Moreno. “Tout le monde a été estomaqué en me voyant prendre un risque pareil. Or, avec la règle que j’ai donné, je suis très sûr de moi”. Selon lui, personne ne conteste qu’il est impossible d’écrire sur une carte.

Pour encourager les candidatures, l’inventeur a tout de même adouci les conditions du défi. “Le texte est un peu plus libéral. Au lieu de “PC”, il évoque une puce reliée à un ordinateur. Chacun peut venir avec son supercalculateur Cray s’il le veut”, s’amuse Roland Moreno. Avis aux amateurs, il reste encore deux mois et demi pour tenter sa chance.

Pour en savoir plus : Innovatron


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur