Petit debriefing du dîner entre Valérie Pécresse et une délégation de blogueurs

Mobilité

La rencontre “informelle” de blogueurs “influents” avec la ministre de l’Enseignement supérieur s’est tenue mardi soir. Tour de table des blogs invités.

Les premiers comptes-rendus parmi les quatorze blogueurs invités à un dîner informel organisé mardi soir avec Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, commencent à faire leur apparition sur le Web.

Commençons par Sébastien Billard, auteur du blog Référencement, Design et Cie, qui plante le décor. “Hier soir avait donc lieu le diner réunissant Valérie Pecresse, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Bernard Benhamou, délégué aux usages de l’Internet, quelques conseillers de la ministre, ainsi qu’une quinzaine de blogueurs, dont votre serviteur”.

Rappelons le caractère informel de cette rencontre entre la ministre et les blogueurs. Du coup, difficile de trouver du grain à moudre en termes d’actualité chaude. “Pas de révélations fracassante lors de ce dîner : la ministre a d’abord brièvement réaffirmé sa vision de l’Internet, et son projet de faire rentrer l’Internet dans tous les foyers français. Pour Valérie Pecresse, “on est à la croisée des chemins, et on est pas très bons en terme d’équipement des ménages” : “47% de connectés, ce n’est pas assez”. D’ailleurs la fracture numérique à son sens “n’a jamais été aussi grande que maintenant”, précise Sébastien Billard sur son blog.

Autant limiter les soupçons d’accointance avec le camp politique de la représentante du gouvernement. Sébastien Billard avait pris d’emblée ses précautions. “Avant tout procès d’intention […] je ne suis ni sympathisant UMP, ni courtisan, ni membre d’un réseau lemeurien ou autre, ni jeune entrepreneur 2.0 au dents longues”.

La fracture numérique, ça passe, la lutte anti-piratage, ça casse

Autre contribution en provenance de Frédéric Cozic, consultant Web, sur son blog Aysoon. “Nous avons évoqué dans une très bonne ambiance plusieurs thèmes dont la fracture numérique (qu’elle soit sociale, géographique ou générationnelle), les risques d’Internet et le manque d’éducation sur ce nouveau média, la gestion de son identité numérique en ligne, la part de l’informatique et des NTIC dans l’éducation”, résume-t-il.

Pour avoir des explications sur le dispositif de lutte anti-piratage, c’est raté. “Parmi les sujets sensibles nous n’avons pas parlé de la loi sur le téléchargement car nous n’étions pas au bon ministère :-) et rapidement des micro-revenus générés par les blogs”, indique Richard Malterre sur son blog Tapahont.info (“ceux qui assument leur intérêt pour l’actu du web2.0 et des gadgets hi-tech”).

Gilles Klein, l’un des rares journalistes présents dans la salle au nom de Mondedublog.com (ex-Pointblog), indique que Valérie Pécresse “ne nous a annoncé aucune de ses mesures”. Bref, de quoi rester sur sa faim. La preuve. “Elle a dialogué avec ses invités, pendant près de 2 h, sur un thème qui l’intéresse depuis quelques années. Dîner simple et rapide (pas de fromage pour gagner du temps. J’ai grignoté un bout de chèvre une fois rentré).”

“Une partie d’un magma'”?

Ce dîner était-il la partie émergée de l’iceberg ? “On peut imaginer que notre dîner d’hier soir n’était qu’une petite partie d’un magma qui va constituer la base de réflexion et d’action d’un ministère pour les mois à venir”, estime Eric Dupin, Concepteur, éditeur et consultant internet et auteur du blog PresseCitron.

En tout cas, cette initiative a fait beaucoup fait de bruit dans la blogosphère. La semaine dernière, Olivier Ertzscheid, maître de conférence qui figurait parmi la liste des invités, avait expliqué la semaine dernière pourquoi il n’irait pas à cette rencontre : il refusait “de se prêter au jeu du blogueur relais d’opinion et chambre d’écho politique”.

D’autres auraient bien voulu s’y incruster : ainsi, Yannick Lejeune, auteur d’un “blog d’un hyper-inter-actif, directeur internet, informaticien et marketeur”, conclut un billet en notant que “malheureusement, il semble que la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dont je ne rejette pas tout le travail au demeurant, préfère sélectionner les blogs en fonction de leur visibilité”. Histoire de réserver sa place en cas d’un éventuel dîner II…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur