Peu à peu, le RFID devient réalité

Mobilité

Révolution annoncée de la gestion de la chaîne logistique, la technologie RFID est peu à peu intégrée dans les offres des fournisseurs informatiques. A New York, à l’occasion d’une manifestation consacrée au secteur de la grande distribution, certains d’entre eux ont présenté leurs initiatives dans ce domaine.

A l’occasion d’une manifestation consacrée au secteur de la grande distribution qui se tient actuellement à New York, de grands fournisseurs informatiques ont fait part de quelques-unes de leurs initiatives concernant des technologies appelées, selon les experts, à révolutionner les secteurs de la distribution et de la distribution spécialisée ainsi que la gestion de la chaîne logistique de tout type d’entreprise. Il s’agit bien sûr de l’identification par fréquences radio ou RFID (voir édition du 24 avril 2003) et du système dit EPC (Electronic Product Code) de codage sur 96 bits des marchandises qui lui est souvent associé. Rappelons que la technologie RFID permet de concevoir des étiquettes “intelligentes”, c’est-à-dire contenant un grand nombre d’informations, lesquelles sont transmises par ondes radio à des applications informatiques qui les exploitent. Le fondeur Intel a ainsi annoncé avoir créé avec des enseignes de la grande distribution européennes ? Carrefour, Metro Group et Tesco.com ? un forum nommé Electronic Product Code Retail Users Group of Europe. Le rôle d’Intel sera d’apporter à ces distributeurs son expertise technique afin de les aider à tirer profit du RFID et de l’EPC.

En Europe, Metro montre l’exemple

Car Intel, qui a fait savoir qu’il ne comptait pas se lancer dans la production de puces RFID ? en effet, celles-ci sont bon marché et donc peu rentables ? est en revanche très intéressé par la réalisation de processeurs équipant les terminaux associés aux systèmes RFID, comme ceux qui serviront à lire les informations contenues dans les étiquettes. Autre fournisseur présent à New York, Sun Microsystems, qui développe des logiciels pour les systèmes RFID, a dévoilé un partenariat avec un autre éditeur, Aldata Solutions, afin de réaliser des logiciels de traçage des stocks. Il a également annoncé l’ouverture prochaine d’un centre de tests RFID à Dallas, après en avoir ouvert un en Ecosse. Dans le cadre de son activité d’éditeur d’applications de gestion, Microsoft a, de son côté, exposé plusieurs initiatives afin de les adapter aux besoins spécifiques des entreprises du secteur de la distribution. Bien évidemment, la prise en compte de la technologie RFID est au nombre de ces initiatives. Enfin, l’éditeur de progiciels de gestion intégrés (PGI) SAP a lui aussi profité de cette manifestation pour présenter de nouveaux produits permettant de gérer les informations transmises par les systèmes RFID, de les intégrer dans son PGI R/3 et son application de gestion de la chaîne logistique. Ces produits sont actuellement testés chez des clients pilotes et seront commercialisés d’ici six mois. Parmi eux, le distributeur allemand Metro Group, qui prévoit, dès cette année, d’installer le RFID dans 250 magasins et souhaite en équiper ses 800 magasins allemands d’ici trois à quatre ans. C’est à ce jour le plus large déploiement de cette technologie en Europe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur