PGI : Jeeves lance la version 9.2 de Jeeves Enterprise

Cloud

L’éditeur suédois a notamment remodelé l’interface utilisateur pour se
rapprocher de celle de Microsoft Outlook. Il affiche quarante clients en France.

Jeeves Information Systems AB, éditeur suédois de progiciels de gestion integré (PGI), vient de lancer la version 9.2 de son produit phare Jeeves Enterprise. Il a concentré ses efforts sur trois axes principaux de développement de sa solution : développer l’ergonomie au service de la productivité, rendre simples et accessibles les outils d’analyse et réduire et contrôler les coûts. “Nous avons souhaité intégrer le maximum d’outils à la nouvelle version de Jeeves Enterprise pour que les utilisateurs puissent travailler sans quitter le PGI“, explique Ludovic Lagneau, directeur commercial chez Jeeves France.

Ainsi, Jeeves a intégré à Jeeves Enterprise 9.2 un certain nombre de fonctionnalités pour améliorer l’expérience utilisateur : “Nous avons remodelé l’interface utilisateur selon une présentation se rapprochant de Microsoft Outlook. En outre, les e-mails arrivent directement dans le PGI. Nous avons intégré Skype et une messagerie instantanée. Enfin, les documents Word et Excel peuvent être ouverts directement dans Jeeves Enterprise“, précise Ludovic Lagneau.

Jeeves France dispose d’un portefeuille d’une quarantaine de clients en France. “Notre coeur de cible est constitué à 90% de PME. Le coût moyen de la solution par utilisateur dans l’entreprise est de 1300 euros HT“, indique Ludovic Lagneau. Le marché des PGI est un marché porteur : “Les entreprises doivent aujourd’hui renouveler l’équipement acheté en 2000. En effet, les PGI ont une durée de vie de 6 à 7 ans en moyenne“, précise-t-il.

Les principaux concurrents de Jeeves sur le marché des PME sont Sage Adonix, Microsoft avec Dynamics AX et Divalto. “Nous nous différencions sur le plan de notre interface et par la richesse fonctionnelle de notre solution“, soutient Ludovic Lagneau. Il existe en effet deux types de PGI sur le marché. Les premiers sont des sortes de “boîtes à outil” proposant un minimum de fonctionnalités et se basant sur des outils de développement ultérieurs. C’est le cas de l’offre de Sage Adonix. Les seconds sont des produits complets intégrant un maximum de fonctionnalités dès le départ. C’est l’approche choisie par Jeeves.

Le groupe Jeeves Information Systems AB a réalisé un chiffre d’affaires de 13,5 millions d’euros en 2005 correspondant à de la vente de licences uniquement“, précise Ludovic Lagneau. La filiale française a ouvert en mai 2005. En France, Jeeves commercialise ses solutions par l’intermédiaire d’une vingtaine de revendeurs.

Les objectifs de Jeeves : “Nous comptons nous développer par une croissance organique. Nous sommes actuellement présents dans une vingtaine de pays tels que les Etats-Unis, l’Australie, la Grande-Bretagne ou l’Allemagne. Nous comptons élargir notre présence pour atteindre une quarantaine de pays au total d’ici à un an et demi“, indique Ludovic Lagneau. Les pays d’Europe de l’Est sont un marché particulièrement riche, compte tenu du nombre d’entreprises qui y délocalisent leur production. “Nous sommes notamment présents en Pologne“, ajoute-t-il. Enfin, Jeeves France compte acquérir une centaine de nouveaux clients en 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur