Phablette Tornado 552L : Kazam revisite son milieu de gamme

MobilitéSmartphones

Mobile World Congress : le fabricant britannique Kazam a présenté le modèle phablette Tornado 552L sous Android qui fait la part belle au design.

Kazam était sur tous les fronts lors du Mobile World Congress 2015, dévoilant de nouveaux smartphones dans la gamme Trooper, un feature phone ainsi que des tablettes.

Alors que la société britannique se montre également présente dans le segment milieu de gamme avec le Tornado 455L (en fait une phablette disposant d’une dalle IPS de 5,5 pouces), elle a dévoilé un nouveau modèle Tornado 552L sous Android 5.0 (Lollipop) lors du grand rendez-vous des pros de la mobilité à Barcelone.

Avec ce terminal, Kazam mise sur le design avec un modèle ultra-fin (5,5 mm) et une finition métal.

Equipé d’un écran AMOLED de 5,2 pouces, ce smartphone affiche une définition 1080p (1920 par 1080 pixels), ce qui se traduit par une résolution de 400 ppp (pixels par pouce). Une protection pour le verre Gorilla Glass 3 est également intégrée.

Au coeur du Tornado 552L, on trouve une puce MediaTek de milieu de gamme. Il s’agit du SoC MT6752 (dont l’évolution MT6753 vient d’être dévoilée par MediaTek lors de ce MWC). Il embarque un processeur à 8 coeurs Cortex-A53 cadencés jusqu’à 1,7 GHz ainsi qu’un processeur graphique de milieu de gamme Mali T760-MP2 signé ARM. La puce est ici épaulée par 2 Go de RAM.

Le stockage est assuré par 16 Go de mémoire flash interne extensible via une carte microSD.

La connectivité sans fil est assez complète avec support du Bluetooth 4.0, du Wi-Fi a/b/g/n (pas du ac donc) ainsi que de la 4G LTE de catégorie 4 (débit descendant de 150 Mbit/s et montant de 50 Mbit/s).

L’ensemble est alimenté par une batterie de 2750 mAh et le terminal évolue sous Android 5.0 Lollipop.

Kazam devrait commercialiser le Tornado 552L au tarif de 400 euros dans le courant du deuxième trimestre 2015.

S’il dispose de caractéristiques intéressantes, il parait bien difficile de rivaliser avec des modèles de constructeurs chinois tels que le OnePlus One (et son très attendu successeur) proposé à un tarif moindre et des spécifications supérieures.

Créé en novembre 2013, Kazam bénéficie de l’expérience de deux anciens managers de HTC.

Michael Coombes, P-DG de Kazam, occupait le poste de  directeur des ventes de la zone Royaume-Uni/Ireland pour la firme taïwanaise. Tandis que James Atkins, en charge du marketing de Kazam, occupait des fonctions similaires pour la même zone géographique chez HTC.

Une expérience qui permet à Kazam de s’être façonnée une image de marque en un temps éclair.

Kazam est installé dans 5 pays (Royaume-Uni, Allemagne, France, Espagne et Pologne) mais ses modèles sont distribués dans une quinzaine de pays.

La société se distingue également par ses services clients puisqu’en cas de bris, l’écran peut être remplacé (à raison d’une seule fois) dans le cadre de la garantie de 12 mois.

Elle met également en avant son service Kazam Rescue qui consiste en application pré-installée sur le mobile.

Elle a pour objectif d’épauler le client à distance lors d’un quelconque problème rencontré sur le terminal. A cet effet, un membre du SAV de Kazam prend le contrôle à distance de votre smartphone.

   

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur