Phishing : un pirate à Nice a récupéré l’accès à un millier de comptes en banque

Mobilité
Scam phishing JO Londres 2012

La police judiciaire de Nice a appréhendé un pirate présumé qui avait exploité une technique de hameçonnage. Il a été mis en examen pour escroquerie en ligne.

La technique du phishing a encore des beaux jours devant lui dans le domaine de la fraude en ligne.

Selon Nice-Matin, un individu âgé de 25 ans d’origine tunisienne se présentant comme un étudiant est soupçonné d’avoir piraté 1300 comptes clients d’une banque au niveau national (le nom de l’enseigne n’est pas fourni).

Le coup du faux e-mail aux couleurs de l’établissement financier semble encore faire des ravages.

Une fois le message-leurre envoyé, le client est invité à confirmer ses coordonnées bancaires.

Un piège simple et efficace.

Ce pirate aurait donc exploité cette technique du hameçonnage  pour récupérer les données bancaires liées à 1300 comptes selon la police.

Néanmoins, il n’aurait pas eu le temps d’utiliser les données aspirées pour effectuer des achats.

Le pirate présumé a été appréhendé par la police judiciaire de Nice en début de semaine alors qu’il tentait de récupérer un colis chez un commerçant local.

Il a été mis en examen pour “escroquerie aux moyens de paiement et vols de données informatiques dans un système de traitement automatisé de données” et laissé sous contrôle judiciaire.

Lors d’une perquisition à domicile, la police a découvert des objets frauduleusement acquis. Le préjudice s’élèverait à 70 000 euros.

Il faut rappeler que la fraude en ligne constitue un risque perpétuel quelle que soit la banque.

Ainsi, depuis le 21 août, le Crédit Mutuel diffuse une nouvelle alerte portant sur une “tentative de vol de votre identifiant, de votre mot de passe et d’informations relatives à votre carte de clés personnelles et à votre carte bancaire” par le biais d’e-mails pirates.

 Crédit photo : Fabio Berti – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur