Photo : Longhorn supportera le négatif numérique

Cloud

En matière de photo, les professionnels privilégie le format “raw” non dégradé. Mais aucun standard n’existe en la matière. Microsoft a décidé de s’attaquer au problème.

Microsoft a annoncé, hier mercredi 1er juin, que Longhorn intégrera le support du format photo “RAW”. Ce format offre une image “brute”. Autrement dit, un fichier numérique non compressé à l’instar du standard JPEG qui dégrade plus ou moins la qualité de la photo. En d’autre terme, le format RAW est l’équivalent numérique du négatif argentique en matière de photographie. Il conserve l’image originale la plus fidèle aux éléments enregistrés lors de la prise de vue selon la résolution du capteur numérique. Un format essentiellement exploité par les photographes professionnels. D’ailleurs, peu de boîtiers numériques destinés aux usages grand public propose la conservation des images en brut.

Et pour cause, non compressé, le “raw” nécessite de grandes quantités de mémoire. De plus, ce format brut n’est pas un standard et quasiment chaque constructeur dispose de son propre “raw”. Microsoft a donc décidé de travailler avec les principaux constructeurs d’appareils photos numériques, au premier rang desquels Nikon et Canon, mais aussi avec l’éditeur Adobe et l’industriel Fujifilm. L’objectif de l’éditeur de Redmond étant de créer un standard de ce format brut. Ce qui ne se fera pas en un jour. L’éditeur prévoit notamment de développer une API (interface de programmation d’application) afin de permettre aux développeurs de créer des outils qui supporteront le “raw” à travers Longhorn.

Le futur successeur de Windows XP, attendu pour 2006, permettra cependant de visualiser, d’imprimer et d’éditer les images “raw”. Microsoft prévoit également de mettre à disposition le support du “raw” à Windows XP par l’intermédiaire d’un module de lecture téléchargeable en ligne. On ignore pour l’heure s’il sera payant ou non. Ce module pourrait être disponible dans quelques semaines. Mais s’il permettra de visualiser et d’imprimer les images brutes, il n’offrira aucun outil d’édition. Il faudra probablement attendre une mise à jour des applications de Microsoft dédiées à l’image comme Photo Pro Suite ou celle d’un éditeur tiers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur