Photos en ligne : Google ne fait qu’une bouchée de Picnik

Cloud

Google vient de racheter le service américain d’édition de photos en ligne Picnik, qui offre d’importer ses clichés depuis des sites tiers comme Picasa, Yahoo Mail, Facebook ou Flickr pour les modifier.

Après avoir mis la main ces dernières semaines sur les start-up Aardvark et reMail, Google vient de racheter Picnik, un petit éditeur américain de photos en ligne. Le montant de cette transaction n’a pas été dévoilé.

Créé en 2005 et basé à Seattle, Picnik a développé au fil des ans un panel de nouveaux outils sur son site afin d’aider les internautes à mieux gérer leurs photos en ligne.

Picnik, en mode SaaS, propose ainsi à ses utilisateurs de retravailler et de retoucher leurs clichés, via des recadrages, des ajouts d’effets spéciaux, l’application de filtres, l’ajout de bannières d’écriture ou la création de diaporamas et de photo-montages.

Atout supplémentaire : l’éditeur Picnik permet de télécharger ses photos à partir de son disque dur mais aussi depuis un certain nombre de services Web comme Picasa (propriété de Google), Facebook, Flickr, MySpace,  Yahoo Mail ou PhotoBuckets.

Si une partie des services mis en avant sur Picnik est gratuit, l’éditeur de photos en ligne propose également un service payant, Picnik Premium, facturé 24,95 dollars par an.

Google précise sur son blog qu’“aucune modification immédiate” ne sera apportée à Picnik, mais que le groupe Internet “est en train de travailler à son intégration et au développement de nouvelles fonctionnalités”.

Google n’a donc pas encore précisé ce qu’il comptait concrètement faire de Picnik, même si son intégration complète aux Picasa Albums Web est à envisager. Toutefois, la firme de Mountain View ne semble pas encore prête à retirer l’accès de Picnik à ses concurrents directs comme Yahoo Mail et Flickr, propriété de Yahoo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur