Pierre Chappaz vibre moins pour Netvibes

Mobilité

A cause de divergences stratégiques avec le fondateur du service de portail à
personnaliser, le Net-entrepreneur quitte son poste de co-Directeur général.

C’est un exercice intéressant de transparence dans la vie d’une start-up. Dans une contribution en date du 3 juillet postée sur son blog personnel Kelblog.com, Pierre Chappaz annonce qu’il va quitter ses fonctions opérationnelles au sein de Netvibes.

Une décision qui survient moins d’un an après sa prise de fonction en qualité de co-directeur général de la jeune pousse qui exploite le concept de page d’accueil personnalisable à partir de contenus et de services agrégés.

Néanmoins, Pierre Chappaz, qui a fait partie du premier cercle d’investisseurs individuels ayant soutenu Netvibes et son fondateur Tarik Krim à son démarrage, reste actionnaire de la société.

Distribution et monétisation : une vision non partagée

Quels motifs ont poussé Pierre Chappaz à prendre du recul ? “La stratégie de distribution et de monétisation est au coeur de notre désaccord (Tariq et moi)”, explique-t-il sur son blog. “Nous avons une vision différente de ce que doivent devenir les Univers, moyen privilégié pour mettre en contact le grand public avec le service dans un environnement qui lui est familier.” D’autres désaccords sont intervenus, notamment sur le “modèle d’affaires”.

Le créateur de Kelkoo va rester actif dans la sphère Web 2.0 en se concentrant sur le développement de Wikio, le moteur de recherche d’information qu’il a co-fondé avec Laurent Binard et qui est désormais implanté sur six marchés (France, Italie, Espagne, Allemagne, Etats-Unis et Royaume-Uni).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur