Pioneer : un graveur de DVD qui sait tout faire !

Mobilité

Quoi de mieux qu’un graveur de CD ? Un graveur de CD qui enregistre aussi les DVD, pardi ! C’est le cas du DVR-103 de Pioneer qui débarquera bientôt sur des PC Nec et Packard Bell, en attendant la version en boîte en mai puis celle “de salon” à l’automne. Le fabricant lance les hostilités sur un marché qui viendra, à terme, concurrencer nos bon vieux magnétoscopes.

C’est une nouveauté qui va faire parler d’elle : un graveur de DVD-R, DVD-RW et de CD-R et CD-RW, tout ça dans un seul lecteur / enregistreur ! Le DVR-103 de Pioneer est une première en France mais il n’est pourtant pas un inconnu. En effet, on le connaissait déjà sur le PowerMac G4 d’Apple commercialisé aux Etats-Unis (voir édition du 10 janvier 2001) et outre-Atlantique on le trouve aussi sur les Compaq Presario 7000T. Ce combiné marque l’arrivée de l’enregistrement sur DVD dans le grand public, une possibilité auparavant réservée à quelques professionnels qui devaient débourser près de 30 000 francs pour s’offrir ce luxe. Sans être donné, le DVR-103 est abordable puisque sa version retail (c’est-à-dire vendu seul), le DVR-A03, livrée avec les logiciels d’authoring et de premastering ainsi que des disques vierges, devrait coûter moins de 6 000 francs. Elle sera disponible à partir de mai.

En Europe, Pioneer fournit son graveur en exclusivité à NEC pendant 6 mois, si bien qu’on retrouvera le DVR-103 sur deux PC : la Vidéo Dream Machine (ou “ixtreme 9135i”) de Packard Bell et le Direction SM 1300 A+ de NEC. Deux configurations musclées vendues aux alentours des 20 000 francs TTC. Celui de Packard Bell embarque un Pentium 4 à 1,3 GHz, 128 Mo de Rambus, 40 Go de disque dur et il est doté d’une GeForce 2 MX à 32 Mo ainsi que d’une carte IEEE 1394. De son côté, le NEC est un Athlon à 1,3 GHz, avec 256 Mo de DDR-Ram, 60 Go de disque, une GeForce3 embarquant 64 Mo de DDR-RAM avec sortie TV. Tous deux seront disponibles à partir de début avril.

Le DVD-R compatible avec presque tous les lecteurs DVD de salon

Mais revenons sur le premier combiné DVD-R, DVD-RW, CD-R, CD-RW. Il marque le début d’une petite révolution pour le stockage de séquences vidéo, même si de nombreux professionnels vont apprécier cette bouffée d’air pour l’archivage de fichiers en tout genre. Sa capacité de 4,7 Go en fait le support idéal pour enregistrer des films, que ce soit une vidéo amateur ou une émission télé. Car avec une carte d’acquisition vidéo, le logiciel de montage fourni avec le DVR-103 et, avouons-le, un peu de patience, le film est transféré sur un support nettement plus confortable qu’une vulgaire cassette VHS. Menus, sous titrages, boutons et compagnie : le multimédia s’offre à vous et à ceux de plus en plus nombreux qui possèdent un lecteur de DVD. Attention tout de même, car les DVD gravés ne pourront pas être lus par tous les lecteurs DVD de salon, le format DVD-R n’existant que depuis deux petites années (voir édition du 13 février 2001).

Un raz-de-marée d’annonces prévu pour l’automne


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur