Piratage : l’Etat islamique joue à “Twitter gagne” avec l’armée américaine

Cloud
piratage-etat-islamique-joue-twitter-gagne-armée

Le commandement militaire spécial Moyen-Orient (Centcom) a perdu temporairement la main sur son compte Twitter officiel au profit du groupe djihadiste EI.

“Un acte de vandalisme (…) à peine plus qu’une cyber-blague”, selon le colonel Steven Warren.

C’est un sourire jaune qu’arbore ce porte-parole du Pentagone, après le piratage des comptes Twitter et YouTube du Centcom.

Un méfait qui a entraîné une suspension temporaire de l’exploitation des médias sociaux visés.

Dans l’organigramme de l’armée américaine, le Centcom occupe une place centrale. Depuis la Floride, le commandement militaire, qui se concentre sur la zone du Moyen-Orient, supervise les opérations militaires dans des zones sensibles comme l’Irak, la Syrie et l’Afghanistan.

Les actes de piratage, qui se sont produits dans la journée de lundi pendant une demi-heure, ont été revendiqués par le groupe djihadiste Etat islamique (EI ou Isis en anglais).

Ils n’auraient pas provoqué de vol de documents classifiés, néanmoins, des données personnelles d’officiers ou de soldats américains ont été publiées.  “C’est Twitter qui a été piraté, pas le Centcom”, selon l’armée américaine qui mène un combat contre l’EI entre la Syrie et l’Irak.

Dans un message laissé sur le compte officiel @centcom de Twitter, les pirates affichaient une certaine audace.

Selon GigaOM, ils ont déposé un message (“L’EI est déjà là, nous sommes dans vos ordinateurs, dans chaque base militaire américaine”) accompagné d’une photo qui semble avoir été prise effectivement à l’intérieur d’un site de l’US Army.

Le timing est également bien calculé. Aux Etats-Unis, le président Barack Obama présentait parallèlement plusieurs projets de loi qui ont pour vocation de renforcer la protection des données personnelles sur Internet.

Sur le terrain, les combats continuent. Les USA et leurs alliés de la coalition ont mené 27 raids aériens en Irak et en Syrie en 24 heures contre les forces d’EI.


Quiz : Connaissez-vous les Anonymous ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur