Piratage : Google veut couper la conversion de vidéos YouTube en MP3

Cloud
youtube - video - slow motion

Google à émis des injonctions contre YouTube-MP3.org et Music-Clips.net. La pratique de ses membres visant à convertir des vidéos YouTube en fichiers MP3 risque d’engager sa responsabilité.

Google part en guerre contre YouTube-MP3.org et Music-Clips.net sous forme d’injonction.

Convertir en fichiers MP3 des fichiers vidéos diffusées en streaming sur YouTube.

Un vrai business. On compte des dizaines de services similaire sur le Web.

Les internautes les utilisent essentiellement pour récupérer des morceaux de musique depuis les clips officiels.

Il leur suffit de fournir l’adresse URL d’une vidéo et de valider d’un clic de souris. S’initie alors une procédure de conversion par laquelle le contenu sonore est isolé, encodé en MP3 et proposé au téléchargement gratuit.

Google estime que de tels procédés, en plus de relever d’actes de piratage, violent purement et simplement les conditions d’utilisation de YouTube.

Harris Cohen, avocat conseil représentant les intérêts de YouTube- Google, fait notamment référence à un alinéa qui spécifie que tout élément posté sur la plate-forme doit rester un ensemble indissociable.

Texte, son, image… il est strictement interdit d’extraire l’une ou l’autre des composantes de la matière que publient nos utilisateurs, d’autant plus lorsque celle-ci est soumise aux droits d’auteur“, résume l’intéressé à TorrentFreak.

Après plusieurs années d’inaction malgré la généralisation du phénomène (quelque 200 millions d’internautes auraient y régulièrement recours), Google se décide à prendre la défense de ses contributeurs et des ayants droit.

Mais des brèches subsistent et Youtube-MP3, qui revendique 1,3 million de visiteurs quotidiens, n’a pas manqué de s’y engouffrer.

Le processus de conversion ne s’applique qu’aux contenus mis à disposition via l’API de YouTube”, explique l’équipe du site Web.

“Or, pour arriver à nos fins, nous n’utilisons pas cette API“.

La ligne de défense est-elle suffisante ?

Google a tout cas décidé de prohiber à YouTubeMP3.org l’accès à ses serveurs.

Resterait alors une ultime solution pour les plus téméraires des internautes : capturer les flux sonores directement en sortie de carte son, par voie logicielle ou via un enregistreur externe.

Sur YouTube qui vient de fêter ses 7 ans,  72 heures de vidéo sont mises en ligne chaque minute.

La plateforme de partage vidéos revendique 800 millions de visiteurs uniques par mois, pour 3 milliards d’heures de visionnage cumulé.

lettre YouTube-MP3 Google avocat
TorrentFreak a obtenu une copie de la lettre d'injonction.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur