Piratage : la Sacem veut faire taire Allofmp3

Mobilité

La Sacem fait appel à la justice pour obtenir l’arrêt des activités
illégales de deux sites russes. Elle fait aussi pression sur des services
français.

La Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) vient d’annoncer avoir saisi le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour tenter de faire cesser les activités qu’elle juge illégales des sites Allofmp3.com et Mp3sugar.com. La SDRM (Société pour l’administration du droit de reproduction mécanique) s’est jointe à la plainte. Implantés en Russie, les deux sites commercialisent à des tarifs dérisoires des oeuvres musicales des répertoires internationaux, y compris français, depuis plusieurs années.

Il est vrai que l’on trouve sur Allofmp3.com des albums complets pour 2 dollars environ. Reprise des négociations de Benabar pour 2,15 dollars, Tu Vas Pas Mourir de Rire de Mickey 3D à 2,26 dollars, Nickel d’Alain Souchon pour 3,33 dollars… Le Passé Présent de Michel Polnareff à 6,64 dollars est l’une des offres les plus onéreuses que nous ayons constatées lors de notre brève recherche.

“Ces deux sites, accessibles notamment sur le territoire français, ne disposent au titre de l’exploitation des oeuvres musicales en France d’aucune autorisation valable“, justifie la Sacem. “Leur activité ne donne lieu à aucune rémunération des auteurs, compositeurs et des éditeurs.” Outre l’arrêt des activités illégales, les deux sociétés d’auteurs réclament des réparations pour le préjudice subi par les ayants droit.

Une radio à la carte

La Sacem est également très vigilante sur les services en ligne illégaux et exploités depuis le sol français. Ainsi, il y a une semaine, la Sacem a exigé que l’hébergeur du site Blogmusik.net, qui mettait à disposition des internautes des dizaines de milliers de fichiers musicaux en streaming, coupe l’accès.

Autre service à être passé sous les fourches caudines de la Sacem : RadioBlogClub.com. Ce site fournissait un service de radio en streaming à partir d’un lecteur MP3 en Flash et un moteur de recherche de fichiers MP3. Une radio à la carte en quelque sorte. Mais le site n’avait apparemment aucun accord de diffusion avec les ayants droit et se protégeait derrière le fait qu’il n’hébergeait pas les fichiers musicaux écoutés et qu’il était, théoriquement, impossible de les copier localement.

Pourtant, Mubility, la société qui exploite Radioblogclub, était en négociation avec la Sacem afin de trouver un cadre légal à la continuité du service. Mais un désaccord sur les conditions d’exploitation des oeuvres a mené à une impasse. Visiblement, la Sacem a préféré demander à l’hébergeur français OVH de fermer l’accès au site. “En raison d’un succès grandissant, les serveurs de Radio.blog.club saturent. C’est pour cela que nous avons décidé de migrer vers une place plus puissante et plus sûre. Radio.blog.club reviendra dans quelques jours”, peut-on lire depuis le 14 mars 2007 sur la page d’accueil du site.

Mubility avait de toute façon prévu de migrer Radioblog.com vers de nouveaux serveurs pour répondre à l’accroissement de 5 à 10 % par mois de la fréquentation. Le site, tout en anglais, revendique 20 millions de visiteurs par mois et se place dans les 600 premiers sites mondiaux. Si le site rouvre ses portes, il devra alors s’arranger pour filtrer les contenus issus du catalogue de la Sacem. Ou signer des accords de droits de diffusion. A moins qu’il ne finisse par s’installer en Russie…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur