Piratage de logiciels : plus de 2000 entreprises européennes ont été mises en cause

Cloud

L’association Business Software Alliance a initié en 2009 plus de 2000 procédures judiciaires en Europe contre des entreprises accusées de piratage de logiciels. Ces actions ont rapporté 11 millions d’euros.

L’association Business Software Alliance (BSA), qui veille notamment à la légalité des licences en entreprise, a déclaré avoir engagé 2 256 procédures judiciaires en 2009 contre des sociétés en Europe soupçonnées d’utiliser illégalement des licences de logiciels. En tout, 4 000 cas lui ont été signalés l’année dernière.

Les actions intentées contre ces entreprises en Europe lui ont permis de récolter 11,16 millions d’euros de dommages et intérêts. En France, les réparations reçues par la Business Software Alliance en 2009 se sont élevées à 366 087 euros.

Sur l’ensemble des entreprises poursuivies pour piratage de logiciels au niveau européen, l’association BSA a pu constater que “le taux d’utilisation de copies illicites de logiciels se situait entre 50 % et 85%”.

Dans une récente étude, réalisée en partenariat avec le cabinet IDC, la BSA soulignait que la valeur commerciale, si elle peut être chiffrée, des logiciels piratés dans le monde s’élevait, pour l’année 2009, à 51,4 milliards de dollars.

L’année dernière, le piratage de logiciels pour PC a diminué dans l’Hexagone de 1%, à 40%. Depuis 2005, le taux de piratage en France a baissé de 6 points.

Toutefois, la valeur commerciale des logiciels installés illégalement sur des ordinateurs représenterait tout de même la bagatelle de 2,544 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur