Piratage : mauvaise surprise pour la Commission européenne en Azerbaïdjan

En marge du Forum sur la gouvernance Internet à Bakou, le MacBook personnel du porte-parole de Neelie Kroes aurait été visitée.

piratage-internet-IGF-gouvernance-commission-europeenne

L’ANSSI devrait transmettre à la Commission européenne son « Passeport de conseils aux voyageurs » pour la sécurité IT.

La semaine dernière, un porte-parole de la division Société numérique de l’organe exécutif de l’Union européenne présidée par, a déclaré que son ordinateur portable avait été hacké lors d’une conférence sur la régulation Internet à Bakou (Azerbaïdjan).

Un conseiller proche de Neelie Kroes aurait aussi connu des déboires similaires lors du Forum sur la gouvernance Internet (Internet Governance Forum ou IGF) qui se déroulait dans la capitale d’Azerbaïdjan.

Pure coïncidence ? Lors de son intervention sur place, la Vice-présidente la Commission européenne en charge de l’Agenda numérique avait fustigé le comportement des autorités sur place accusées d’espionner les opposants au régime sur Internet.

Dans son discours, elle avait élevé Internet au rang de « nouvelle frontière pour la liberté » et « nouvel outil pour exploiter cette liberté. »

Neelie Kroes s’était engagée aussi à fournir aux journalistes dans le collimateur du pouvoir en place des outils afin d’éviter ce type de désagrément.

Dans un tweet diffusé jeudi (et relevé par ZDNet UK), son porte-parole Ryan Heath se montrait stupéfait après un piratage présumé de son MacBook personnel à partir de l’hôtel de Bakou (« Great, now my Mac has been hacked »).

Tout en interpellant un membre de la sécurité d’Etat sur place : « Also I wonder who could have done that? » (« Je me demande qui a pu faire cela. »).

Des pratiques qui ne seraient guère étonnantes de la part des services de sécurité de l’Azerbaïdjan.

Au détour d’une récente contribution blog de Neelie Kroes relatant sa visite sur place, il est évident que la liberté d’expression n’est guère respectée sur place.

Ce que dénonce des rapports récurrents de Reporters sans Frontières, organisation qui lutte pour la liberté de la presse dans le monde.

Rédacteur en chef ITespresso.fr Lire mes autres articles

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



One reply to Piratage : mauvaise surprise pour la Commission européenne en Azerbaïdjan
  • Le 13 novembre 2012 à 14:07 par Aurelien

    Cela fait froid dans le dos…

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

07:47:38