Piratage : Parastoo fait un tour dans un serveur de l’AIEA

Cloud
AIEA-piratage-vol-donnees-parastoo

L’Agence internationale de l’énergie atomique admet un vol de données sur un ancien serveur. Un groupe de pirates, qui revendique l’action, suggère de s’intéresser aux coulisses du nucléaire israélien.

Le 27 novembre, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a reconnu que des informations avaient été subtilisées sur l’un de ses serveurs.

Elle ont ensuite été diffusées sur le site Cryptome.org mais aussi via le portail Pastebin.

Ce serait la première action du groupe de pirates “Parastoo” (un prénom féminin d’origine iranienne).

“Vous entendrez parler de nous fréquemment à chaque fois que le jeu changera”, avertit Parastoo.

Parastoo réclame une enquête sur les activités nucléaires israéliennes sur fond de tensions géo-stratégiques liées au programme nucléaire iranien.

Les éléments diffusés par les pirates correspondent essentiellement à une série d’e-mails d’experts travaillant pour le compte de l’AIEA.

“Nous regrettons profondément cette publication d’informations dérobées sur un ancien serveur qui a été mis hors service il y a déjà un certain temps”, a déclaré Gill Tudor, porte-parole de l’agence chargée de limiter la propagation non contrôlée des usages de l’énergie nucléaire (en particulier dans un cadre militaire).

Elle assure que des mesures ont été prises pour renforcer la sécurité IT de l’AIEA.

Credit photo : Shutterstock.com – Copyright : Vaju Ariel

Quiz ITespresso.fr : Hacking, phishing, spamming? La sécurité sur Internet n’a pas de secret pour vous ? Prouvez-le.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur