Piratage : RapidShare condamné à filtrer ses contenus

Mobilité

RapidShare se voit contraint par la justice allemande de vérifier qu’aucun fichier de musique n’est plus partagé illégalement sur sa plate-forme, comme cela a été le cas.

RapidShare, le site de sauvegarde et de partage de fichiers en ligne, est sous les feux des projecteurs en Allemagne. Depuis 2007, la GEMA, l’équivalent outre-Rhin de la SACEM, poursuivait cette plate-forme, hébergée en Suisse, pour avoir partagé illégalement 5 000 fichiers musicaux protégés par le droit d’auteur.

La GEMA a finalement obtenu gain de cause : RapidShare s’est vu condamné par le tribunal régional de Hambourg à filtrer obligatoirement ses contenus et à s’assurer, dans le futur, qu’aucun fichier protégé par le droit d’auteur ne soit partagé entre les membres de ce site de stockage en ligne. Il doit ainsi s’assurer que les contenus illégaux présents sur son site son rapidement bannis et prendre soin de vérifier qu’ils ne sont pas partagés une nouvelle fois.

Même si la justice allemande n’a pas condamné RapidShare à une quelconque amende, elle a estimé que les 5 000 morceaux de musique partagés illégalement sur la plate-forme représentait un préjudice de l’ordre de 24 millions d’euros avec 60 000 ayants-droit représentés par la GEMA.

La GEMA se félicite de cette petite victoire : “La décision du tribunal de Hambourg représente un pas important dans notre lutte contre le téléchargement illégal d’œuvres musicales sur Internet”, estime Harald Heker, le P-DG de la GEMA.

De son côté, RapidShare n’est pas convaincu par la décision ordonnée par la justice allemande : “Nous ne pensons pas que la décision de la Cour soit significative. Comme d’autres procès impliquant la GEMA l’ont montré, il existe une grande disparité entre les condamnations suivant les cours de justice invoquées”, explique Bobby Chang, directeur de l’exploitation de la plate-forme. RapidShare souhaite davantage la mise en place d’un compromis entre ce type de sites et les ayants-droit, qui permettrait d’offrir aux internautes des offres de musique aux meilleurs prix “pour créer une nouvelle source de revenus pour les acteurs du marché de la musique sur Internet”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur