Piratage : un porte-parole présumé de LulzSec arrêté sur une île écossaise

Marketing

La police britannique a interpellé “Topiary”, présenté comme un des principaux “hacktivistes” de LulzSec. C’est la troisième arrestation qui touche le réseau de pirates en un mois.

Au Royaume-Uni, la section “crimes numériques” de la Metropolitan Police (Police Central e-Crime Unit ou PCeU) affirme qu’elle a arrêté le porte-parole présumé du collectif de hacktivistes LulzSec.

Communiquant sur Twitter et opérant sous le pseudonyme Topiary, le jeune homme de 18 ans habitait dans les îles Shetland, au nord de l’Écosse.

Cet archipel de 22 000 habitants, colonisé par les vikings au 8ème siècle, serait donc utilisé comme base pour les attaques de LulzSec. Un cadre idéal pour pratiquer le piratage des temps modernes.

Les îles vivent aujourd’hui du pétrole extrait de la Mer du Nord, de la pêche et de l’agriculture. Les poissons et les fameux moutons et poneys Shetland représentent ainsi le premier pôle économique du pays.

C’est dans ce cadre dépaysant que les policiers londoniens sont parvenus à déloger le hacker et à le rapatrier mercredi vers la capitale.

C’est la troisième arrestation qui touche le réseau LulzSec en un mois.

Fin juin, la police britannique avait appréhendé Ryan Cleary considéré comme un membre important du groupe hacktiviste.

Et la semaine dernière, lors d’une opération anti-Anonymous mené au niveau international, la Metropolitan Police a interpellé un jeune homme de 16 ans.

Combiné aux arrestations du FBI et d’autres autorités européennes, le filet se referme sur les pirates, pas si anonymes que ça. L’âge d’or du “piratage revendicatif” touche-t-il déjà à sa fin ?

La notoriété de LulzSec avait grandi dans le courant du printemps avec des piratages visant Sony, Nintendo, le Sénat américain, la CIA…

Sa dissolution annoncée n’a d’ailleurs pas signifié la fin de ses activités. Ses membres se sont fondus dans Anonymous, et ont encore récemment participé aux piratages du Sun ou de l’OTAN.

Crédit logo :

© Yuri Arcurs – Fotolia.com
© Aelita – Fotolia.com
© Alexis – Net Media Europe


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur