Pivotal étudie l’offre de CDC Software

Mobilité

Convoité par trois repreneurs potentiels, l’éditeur Pivotal fait monter les enchères.

L’éditeur spécialiste de la gestion de la relation client (GRC) Pivotal a repoussé au mois de décembre le vote des actionnaires à propos du projet d’acquisition par le groupe d’investissement Oak Investment Partners, lequel détient déjà un autre éditeur de GRC, Talisma. Acquisition qui aboutirait, si elle était approuvée, à une fusion de Pivotal et de Talisma (voir édition du 9 octobre 2003). A l’origine, les actionnaires de Pivotal devaient se prononcer vendredi dernier sur cette opération. Il est vrai que les quelques heures qui ont précédé l’échéance ont été riches en rebondissements. D’abord, Pivotal a reçu une deuxième proposition de rachat, émanant d’un de ses concurrents, Onyx Software (voir édition du 13 novembre 2003), avant d’en recevoir une troisième de la part du chinois CDC Software. Le conseil d’administration de Pivotal a émis la semaine dernière un avis sur ces deux offres, conseillant de les rejeter et d’en rester au projet initial de fusion avec Talisma, avant de se raviser et d’étudier cette semaine avec CDC les modalités d’un rachat plus intéressant pour les actionnaires que la proposition de Oak Investment Partners. Si les deux parties parviennent à un accord, une réunion avec les actionnaires sera organisée dans la foulée, le 3 décembre. Et s’ils approuvent cette opération, CDC a d’ores et déjà fait savoir son intention d’intégrer l’application de GRC de Pivotal avec d’autres applications qu’il détient afin de mettre au point à l’intention des PME-PMI, notamment de l’industrie, une suite logicielle couvrant leurs besoins en matière de gestion.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur