Place de marché de billets : StubHub scrute le marché français

Marketing
stubhub-mobile-ebay

La filiale du groupe eBay, spécialisée dans la revente de billets pour assister à des évènements (spectacles, sports, festivals…), poursuit son expansion européenne. Et commence à s’intéresser à la France.

StubHub commence à scruter le marché français. Des premiers contacts sont établis en vue d’une implémentation à moyen terme.

Au début de l’été, des représentants de la place de marché d’eBay spécialisée dans la revente de billets pour assister à des évènements (spectacles, sports, festivals…) étaient présent à Paris pour rencontrer la presse et parler business.

Dans le cadre de sa stratégie d’internationalisation initiée il y a un an, StubHub prend progressivement ses marques sur le marché européen.

Cela passera par la France mais le Royaume-Uni et l’Allemagne sont prioritaires.

“Nous avons une équipe à Londres depuis quelques mois”, déclare Brigitte Ricou-Bellan, Directrice générale pour le développement international de StubHub, de passage à Paris fin juin.

“Entre Londres, Dublin et Berlin, nous avons une trentaine de personnes.”

Potentiellement, la France figure sur la feuille de route. “C’est prévu pour 2013 si le marché est ouvert. Cela prendra peut-être plus de temps en raison des restrictions règlementaires”, commente la représentante de StubHub.

Pour une implémentation dans l’Hexagone, on tâte donc le terrain.

“Le marché global – primaire (vente de billets de première main par des centrales) et secondaire (revente de billets) – est assez fragmenté en France. Mais il existe une réelle dynamique en matière d’évènements sportifs et culturels”, déclare Brigitte Ricou-Bellan.

“Nous pourrions imaginer des animations cross-border avec une convergence vers la France.”

En citant le cas de tournois d’envergure mondiale comme Roland Garros pour le tennis.

Elle considère que le marché de l’Hexagone reste finalement “assez fragmenté”.

Difficile de la contredire sur ce point : on trouve des acteurs éparses comme la FNAC (qui exploite une co-entreprise avec Carrefour :  France Billet), TicketNet, TicketTac…

Il suffit de taper la requête “vente de billets” sur Google et regarder les liens sponsorisés pour voir l’étendue de l’offre.

“Et les services ne fournissent pas de garanties aux consommateur”, précise notre interlocutrice.

Aux Etats-Unis, StubHub fournit une espèce d’assurance en cas de souci (“FanProtect Guarantee”).

(Lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur