Plan de sauvetage : Barack Obama consacre 4% du montant global au secteur IT

Mobilité

Dans son vaste programme de 825 milliards de dollars pour “stimuler” l’économie, Barack Obama consacre 37 milliards de dollars à des chantiers IT.

Barack Obama a annoncé un plan de sauvetage de 825 milliards de dollars pour “stimuler” l’économie, dont 37 milliards dédiés à l’industrie high tech. Soit 4% du montant global.

Cette enveloppe devrait être répartie entre la numérisation des dossiers médicaux, l’amélioration des réseaux électriques et l’expansion du haut débit dans les communautés rurales. Une contribution financière dans le secteur IT censée créer 900 000 nouveaux emplois en un an, selon la nouvelle équipe au pouvoir à Washington.

Si l’essentiel des 825 milliards de dollars (637 milliards d’euros) est dirigé vers des secteurs traditionnels de l’économie (construction, automobile,  et autres pans industriels en berne), Barack Obama considère que les nouvelles technologies est l’un des moteurs pour relancer l’économie américaine. En effet, il a décidé de consacrer une partie de cette somme colossale à l’industrie IT.

Sur les 37 milliards, 20 milliards de dollars seront consacrés à la numérisation des dossiers médicaux, 11 milliards à l’amélioration des réseaux électriques afin d’en augmenter l’efficience et 6 milliards à l’expansion du haut débit sur l’ensemble du territoire américain.

Le gouvernement Obama considère l’investissement IT dans ce secteur non seulement comme une source d’emplois, mais comme une façon de stimuler l’innovation, elle-même source de nouveaux emplois. Une sorte de cercle vertueux, selon la nouvelle équipe à Washington, une vision partagée par de nombreux analystes économiques.

900 000 nouveaux emplois par an

L’industrie des nouvelles technologies n’est pas un secteur de création massive d’emplois, mais elle le devient quand elle est associée à d’autres domaines, comme la santé, les télécommunications et l’énergie.

Ces nouveaux emplois, recouvrant l’installation, le réglage et la maintenance des technologies dans ces différents secteurs, requièrent des compétences avancées. “Ce ne sont pas des emplois que l’on peut externaliser à l’étranger”, souligne John Irons, un économiste au sein de l’Institut des politiques économiques de Washington.

La numérisation des dossiers médicaux, largement évoquée par Barack Obama au cours de sa campagne, permet un partage de l’information médicale des patients à l’échelle nationale et facilite les opérations entre docteurs et patients.

Cette pratique ne concerne actuellement que 17% des docteurs aux Etats-Unis, essentiellement au sein de groupes importants, tandis que les docteurs installés à leur compte n’ont pas recours à l’outil informatique au sein de leur cabinet.

Certains experts émettent cependant des critiques à l’égard de ce nouveau plan qui avantage certaines entreprises et en pénalisent d’autres, alors que le capitalisme américain se fonde sur un Etat neutre dans le domaine de la concurrence. Un tel plan n’est pas non plus une solution à court terme pour contrer la crise économique, c’est un remède à long terme, avancent les détracteurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur