Plan numérique : les bornes Wi-Fi et les podcasts trouvent enfin leur place dans les universités

Mobilité

Un an après le lancement du plan de développement du numérique à l’université, le nombre de bornes Wi-Fi a été multiplié par deux dans les facultés. Les podcasts de cours rencontrent aussi du succès.

Alors qu’une grande partie des étudiants reprend cette semaine le chemin de la faculté, Valérie Pécresse, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a fait le point sur la mise en place et le fonctionnement du Plan de développement du numérique à l’université, un an après son lancement, en 2009.

Si de nombreux étudiants utilisent avec succès depuis plusieurs années Internet et les nouvelles technologies dans leur foyer, les établissements d’enseignement supérieur accumulaient un retard certain en la matière.

Doté d’un budget de 17 millions d’euros, ce nouveau plan mis en place par la ministre à la rentrée 2009 avait pour but de faire entrer le numérique à l’université, en y développant l’usage du mobile, les bornes Wi-Fi sur les campus et les podcasts de cours magistraux.

En cette rentrée 2010, Valérie Précresse a présenté un bilan positif concernant cette initiative, démontrant que le numérique va finir par trouver sa place au sein des universités françaises. “Nous avons atteint tous nos objectifs pour cette rentrée”, a-t-elle même précisé.

Ainsi, la ministre a annoncé que le nombre de bornes Wi-Fi pour accéder gratuitement et plus facilement à Internet a doublé en seulement un an, passant de 10 000 bornes en 2009, à plus de 20 000 recensées sur les campus cette année.

Celles-ci sont disséminées dans les bibliothèques universitaires, les halls, les restos U et les salles d’enseignement.

Désormais, 80% des lieux universitaires sont couverts et 27 établissements ont un taux de couverture des lieux universitaires de plus de 90%.

Les cours en podcast de plus en plus plébiscités par les étudiants

Valérie Pécresse a par ailleurs souligné que 30 000 heures de cours sont maintenant disponibles sous la forme de podcasts, soit un volume d’heures de cours disponibles qui a pratiquement triplé en une année.

105 000 étudiants sont ainsi concernés par cette initiative, contre 20 000 en mai 2009,  sur un total d’un peu plus de deux millions d’étudiants.

De plus, 1 750 enseignants ont été formés à la prise en main et à la mise en ligne de podcasts, contre seulement 900 en mai 2009.

Concertant la poursuite de ce plan “Wi-Fi, podcast, environnement numérique de travail pour tous” dans les universités françaises, deux nouveaux axes de développement ont été annoncés pour 2011 : la formation des enseignants et le développement accru des “nouveaux usages”.

Pour mener à bien la continuation de ce projet “tout numérique” , le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche injectera cette année un montant de 8,5 millions dans la poursuite de ce plan de développement du numérique dans les universités.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur